Post de Gabriel

L'alsacien Jean-Marie Brom Eelv de la première heure sera sur la liste front de gauche dans l'Est

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche dans la circonscription Est, et Jean-Luc Mélenchon ont tenu une conférence de presse le mercredi 16 avril à Strasbourg .

Cette rencontre fut l'occasion pour Gabriel Amard et Jean-Luc Mélenchon d'accueillir sur la liste du Front de Gauche, Jean Marie Brom, militant écologiste historique, adhérent des Verts de la première heure, physicien spécialiste du nucléaire, directeur de recherche du CNRS, ancien porte-parole du réseau Sortir du nucléaire, directeur de recherche au CNRS, ancien conseiller municipal de Strasbourg.

La présence de Jean-Marie Brom sur la liste du rassemblement Front de Gauche marque un tournant dans la construction d'une opposition de gauche dans notre pays et d'une majorité de gauche alternative. « Jean-Marie Brom incarne ces écologistes qui refusent les compromis politiciens » selon Gabriel Amard. Le scientifique a ensuite pris la parole pour dire que « le grand dessein de l'Europe est dévoyé » et qu'« il ne peut pas y avoir d'écologie dans un monde libéral ». Il en veut pour preuve que « dans l'ensemble des traités européens le mot énergie n'existe pas ». La présence sur la liste de Jean-Marie Brom rend donc également manifeste la nécessité de porter un discours clair sur la question écologique, dégagé des alliances électoralistes, et des compromis avec les partis de droite et du centre au Parlement européen.

Dans la foulée de Jean-Marie Brom, Gabriel Amard a dénoncé l'action des lobbys qui « se partagent des parts de marché en dépit des intérêts humains et écologiques » et l'Union européenne qui « confie l'intérêt général aux multinationales ». Le militant anti-lobbys a donc salué Jean-Luc Mélenchon, qui « a eu raison de refuser leur mascarade hier sur la limitation du lobbying ». « Il faut une interdiction » -t-il affirmé. Le candidat aux européennes a ensuite critiqué la composition de la liste EELV dans l'Est. « De Waechter qui fricote avec l'extrême droite à Sandrine Bélier, qui est trop souvent libérale, cette coalition n'a pas de sens », a-t-il lancé.

Jean-Luc Mélenchon a conclu la conférence de presse en regrettant que l'Europe, « aventure humaine importante », va « malheureusement s'achever lamentablement , nous avons fait l'Europe pour la paix et la fraternité pas pour la concurrence entre les peuples et pour la guerre ". Mais il acheva son discours par une note d'espoir : « j'espère que nous serons la surprise de cette élection.   

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche, aux élections européennes dans la circonscription Est