Post de Gabriel

Antoine Waechter d'extrême droite ?

Antoine Waechter est-il d'extrême droite ? C'est la question que l'on peut légitimement se poser quand on lit l'interview que le candidat écologiste aux élections européennes dans la circonscription Est a donnée en octobre 2013 au Journal Minute.

 

Dans son entretien avec le journal d'extrême droite, le numéro 2 sur la liste d'EELV critique ouvertement les militants et les dirigeants d'Europe Ecologie-Les Verts, qu'il s'agisse de Dominique Voynet, de Noël Mamère ou de Daniel Cohn-Bendit.

Antoine Waechter attaque même frontalement EELV en estimant que « chez les  Verts, il y a une culture d’extrême gauche qui refuse tout leader qui serait capable d’imposer une unité, de fixer une ligne de conduite. » Selon lui, la majorité d'extrême gauche domine le parti, ce qui est source d'échec. « Avec les écologistes d’extrême gauche, c’est effectivement toujours plus compliqué (...) dans les régions où ils sont majoritaires, le dialogue devient rapidement plus tendu, plus électrique, voire impossible. » dit-il en parlant des fédérations écologistes.

Sa connivence avec le journaliste d'extrême droite ne s'arrête pas là ! Le candidat EELV aux européennes dans l'Est estime que « chez les Verts, c’est une règle : celui qui réussit ou peut réussir doit être dégommé ! »

Le chantre de la ligne ni gauche, ni droite semble plus proche de l'extrême droite que jamais. Déjà en 1999, le journal Libération évoquait des supposé liens avec «  l'association Nouvelle écologie et son chef, Laurent Ozon, évoluant dans la mouvance de la «Nouvelle droite» d'Alain de Benoist. »

Sur la toile, on trouve les médias nationalistes et d'extrême droite relayer les idées de M. Waechter. Et dans L'Humanité, l'historien Nicolas Lebourg, spécialiste de l’extrême droite et du fascisme à l’université de Perpignan, affirme que « Fouéré [théoricien des idées nationalistes bretonnes ] était lu au premier degré par Antoine Waechter, ex-candidat à la présidentielle des Verts ».

Il est scandaleux et inacceptable que Europe Ecologie-Les Verts accepte dans sa liste aux élections européennes un homme qui se lie avec l'extrême droite, et qui donne des interviews dans le journal qui a comparé Christiane Taubira à un singe !

Je demande solennellement aux instances fédérales d'EELV et à Sandrine bélier, tête de liste écologiste aux élections européennes dans la circonscription Est, de s'expliquer sans plus attendre et de retirer immédiatement la présence d'Antoine Waechter de sa liste.

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche, aux élections européennes dans la circonscription Est