Post de Gabriel

Rompre avec l’euro fort

Samedi, le président de la Banque Centrale Européenne a laissé entendre que la BCE pourrait agir, dans les prochaines mois, si l’euro continuait de s’envoler face au dollar ou si la déflation se confirmait.

Pourtant l’activité est déprimée et l’euro est déjà trop fort. Il y a urgence à agir si l’on veut enrayer le chômage !


Super Mario est devenu « super pipo ». Il parle mais personne ne fait rien ! La BCE n’agit pas, ou seulement pour gaver les banques privées d’argent frais sans contrepartie. L’euro reste l’otage d’Angela Merkel et d’une BCE indépendante de la volonté des peuples.

Ca suffit ! Il faut rompre radicalement avec cette situation. La BCE doit prêter directement aux Etats pour les libérer des marchés financiers. L’euro doit être soumis au contrôle démocratique des peuples et des gouvernements nationaux pour relancer l’activité et l’emploi. C’est ce que nous dirons le 25 mai dans les urnes.

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche dans la circonscription Est aux élections européennes du 25 mai prochain.