Post de Gabriel

Des coupes, des coupes encore et encore !

Des coupes dans l’éducation et la santé pour financer les premiers de cordées ! A la fin c’est toujours le peuple qui porte les nobles sur ses épaules.

Deux grandes annonces cette semaine ! Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a décidé de supprimer 1800 postes de fonctionnaires. Les services du ministère de l’Education nationale prévoient pourtant une hausse de 26 000 élèves en 2018 et de 40 000 élèves chaque année entre 2019 et 2021. Concernant la santé, Macron transforme hôpitaux de proximité en grosses maisons médicales, sans service d’urgences ni maternité. Il établit les dépenses de l’Assurance maladie à un niveau très éloigné des besoins. Il organise un nouveau plan d’austérité de 3,8 milliards d’euros.

Mais quelle mouche a-t-elle donc piqué Macron ?

A force de donner et promettre de l’argent aux riches en 2018, Macron a du mal à boucler son budget 2019. Tout y est passé : instauration de la « flat tax » (prélèvement de 30% sur les revenus du capital), suppression de l’ « exit tax » (qui luttait contre l’évasion fiscale), de l’impôt sur la fortune...

Toutes ces dépenses créent un trou dans le budget. Or le président des riches veut être premier de la classe européenne et se comporte comme un petit copiste. Il s’agit pour lui d’appliquer à la lettre les traités : 3 % de déficit, 60% de dette. Il faut donc combler le trou pour ne pas dépasser les sacro-saints critères de la règle d’or ! C’est là que les Français sont appelés à la rescousse des finances publiques. Super idée ! Macron fait des économies sur les services publics essentiels aux habitants.

Tout ça pour financer des cadeaux aux riches et plaire aux libéraux qui trônent à Bruxelles.

Laurence Lyonnais
Anne-Sophie Pelletier
Céline Léger
Jean-Marie Brom
Gabriel Amard
Candidats LFI aux européennes 2019