Post de Gabriel

Lons-le-Saunier (Jura) : l'éco-parc sur la « Zone du Rocher » ne doit pas naître !


Il est des projets ridicules qui sont imaginés à la va-vite par des élu-e-s en manque d'acte fort au cours de leur mandat. C'est le cas de l'« éco-parc » prévu par le conseil général du Jura dans la périphérie de Lons-le-Saunier.
C'est ce que je considère être un « grand projet inutile ». Il s'agit de développer sur 27 hectares un centre commercial dont il n'y a pas besoin, pour un coût de 50 millions € d'investissements. Un centre qui éloignera l'activité commerciale et culturelle du centre de Lons-le-Saunier.

Lire la suite...

Non aux projets inutiles de Center-parcs dans le Jura et en Saône-et-Loire. Non à l'artificialisation des sols.

Dans un communiqué du 28 mars 2014, le groupe Pierre&Vacances annonçait officiellement son intention de construire deux center-parcs en Franche-Comté et Bourgogne. L'un doit être construit sur le territoire de la commune de Poligny, dans le Jura, région du Revermont. L’autre doit naitre sur le site de la forêt du Rousset, en Saône-et-Loire, région de Cluny.

Pour l'un comme pour l'autre, ces projets sont des projets inutiles au plan économique et catastrophiques au plan environnemental.

Lire la suite...

L'alsacien Jean-Marie Brom Eelv de la première heure sera sur la liste front de gauche dans l'Est

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche dans la circonscription Est, et Jean-Luc Mélenchon ont tenu une conférence de presse le mercredi 16 avril à Strasbourg .

Lire la suite...

Antoine Waechter d'extrême droite ?

Antoine Waechter est-il d'extrême droite ? C'est la question que l'on peut légitimement se poser quand on lit l'interview que le candidat écologiste aux élections européennes dans la circonscription Est a donnée en octobre 2013 au Journal Minute.

Lire la suite...

Séché Environnement un poison pour Strasbourg

Gabriel Amard est venu le mardi 15 avril à Strasbourg rencontrer et soutenir les salariés de Senerval en grève depuis plus de 26 jours.

Gabriel Amard, tête de liste du Front de Gauche aux élections européennes pour la circonscription Est, était à 12h aux côtés des salariés de Senerval qui manifestaient Place Kléber à Strabourg. Il s'est ensuite rendu sur le site de l'incinérateur inactif depuis 27 jours.

Lire la suite...

La réglementation des lobbys à la sauce bruxelloise, une mascarade !

Aujourd'hui, pour la dernière session du Parlement européen avant les élections européennes, les députés votaient sur un projet de révision du registre de transparence des lobbys. C'est une véritable mascarade à laquelle se sont encore adonnés à cœur joie les parlementaires européens.

Lire la suite...

Union Européenne : le corps des femmes n’est pas une marchandise !

Dans une interview au quotidien les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA), le président du Parti populaire européen (PPE) Joseph Daul raconte ses souvenirs de jeunesse et semble convaincu que son argument fait mouche auprès des jeunes. Pour lui, l'Europe est une bonne chose : la preuve, cela a facilité l'accès au porno !

Lire la suite...

Rompre avec l’euro fort

Samedi, le président de la Banque Centrale Européenne a laissé entendre que la BCE pourrait agir, dans les prochaines mois, si l’euro continuait de s’envoler face au dollar ou si la déflation se confirmait.

Pourtant l’activité est déprimée et l’euro est déjà trop fort. Il y a urgence à agir si l’on veut enrayer le chômage !

Lire la suite...

Rencontre avec le Collectif Destocamine : Stop au stockage des déchets !

Le mercredi 9 avril, Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche aux élections européennes dans le Grand Est, a rencontré le collectif Destocamine à Colmar.

Les déchets nucléaires et ultimes sont les preuves de la persistance de notre modèle productiviste. Les étudier, c’est chercher à dépasser ce modèle et à mettre en œuvre l’écosocialisme. C’est le sens des soutiens qu’apporte Gabriel Amard aux opposants au projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure, et au collectif Destocamine.

Lire la suite...

Mâcon et Monceau les Mines grève à Véolia‏

Aujourd'hui, les salariés de Véolia eau ont massivement débrayé de leurs postes de travail, comme ce fut le cas notamment à Macon et à Montceau les Mines. À l'appel des organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CGT, et FO, ) les travailleurs de Véolia de toute la France réagissent à l'annonce d'un plan de sauvegarde de l'emploi qui prévoit de supprimer entre 1500 et 700 postes. En 160 ans d'histoire de Véolia, c'est une réduction d'effectif sans précédent de l'ordre d'un travailleur sur dix. Cette annonce s’ajoute au mouvement qui est actuellement en cours chez Véolia environnement à Paris où un emploi sur cinq risque d'être supprimé.

Lire la suite...