Post de Gabriel

Nous soutenons la grève des personnels du Centre culturel Les Cordeliers et dans leur adresse aux élu-e-s d’ECLA

Communiqué de Gabriel Amard, co-initiateur du Rassemblement citoyen Bourgogne-Franche-Comté

La perte cet été de 1,6 équivalent temps plein et dans l’attente de la prise de fonction du nouveau directeur le 5 octobre prochain, les personnels du Centre culturel communautaire des Cordeliers ne peuvent plus assurer normalement la qualité du service public.

L'accueil du public n'est que la part visible des tâches qui incombent aux personnels de médiathèque : la préparation des collections, des manifestations culturelles occupe une place importante de leur temps de travail. Or monsieur Pélissard et l'ECLA semblent l’ignorer. Pire, ils ont l’air de faire exprès de ne pas l’entendre.

Lire la suite...

La visite de François Hollande en Haute-Saône n’y changera rien : sa politique est un échec !

Communiqué de Gabriel Amard, co-initiateur du Rassemblement citoyen Bourgogne-Franche-Comté

Le président de la République, le Premier ministre et de nombreux ministres sont en pleine campagne des régionales en Haute-Saône, pour officiellement les Assises de la ruralité. Les visites cosmétiques des membres du gouvernement en Franche-Comté n’y changeront rien : leur politique libérale un échec !

Les agriculteurs peinent à vivre du fait de prix cassés par la grande distribution, d’un modèle agricole centré sur le productivisme et les exportations, du fait du dumping social des agriculteurs allemands qui font travailler des travailleurs détachés, du fait de la fin des tarifs fixés du lait, de l’absurde conflit avec la Russie qui ferme le marché à de nombreux exploitants, du fait d’une politique agricole commune qui a trop longtemps favorisé la sur-production, et qui se tourne trop lentement vers une agriculture écologique et responsable. Les accords de la filière et les engagements du gouvernement pris cet été ne modifieront en rien la donne.

Lire la suite...

L’enfouissement des déchets nucléaires à Bure retoqué par le Conseil Constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a jugé anticonstitutionnels plusieurs articles de la loi Macron, dont des mesures sur la justice prud’homale, le plafonnement des indemnités de licenciement, une modification de la loi Evin sur la publicité des produits alcoolisés et l’enfouissement des déchets nucléaires.

Ces deux dernières mesures sont d’après les Sages des cavaliers législatifs, c’est-à-dire des dispositions qui n’ont rien à faire dans la loi pour la croissance et l’activité du ministre de l’Economie.

Lire la suite...

Enfouissement nucléaire à Bure : Macron se moque du peuple et de l’environnement !

Alors que la loi Macron sera définitivement adoptée ce vendredi 10 juillet 2015, avec la troisième utilisation en moins d’un an sur un même texte de l’article 49.3 de la Constitution, le gouvernement a de manière sournoise accepté un amendement sur l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure de Gérard Longuet un jour avant le passage final devant l’Assemblée nationale !

Lire la suite...

MJC en danger, éducation populaire attaquée !

Les maires, pour la plupart qui se disent « républicains », réalisent partout dans le pays une attaque en règle contre les Maisons de la Jeunesse et de la Culture, les associations culturelles, et les festivals. Arguant de la baisse sans précédent des dotations de l’Etat décidées par le gouvernement social-libéral de Messieurs Hollande et Valls, les élu-e-s « Les Républicains » suppriment partout en France les subventions aux MJC, aux associations culturelles, annulent des festivals. A Lons-le-Saunier (Jura), dans ma ville, la MJC a été contrainte de fermer l’année dernière. A Chilly-Mazarin (Essonne), la MJC a été condamnée, à Savigny-sur-Orge (Essonne) elle se bat pour sa survie. A Chambéry (Savoie), Aubagne (Bouches-du-Rhône) et Pont-de-Chéruy (Isère), les MJC sont en danger. Sur la carte de France de suppression des festivals, de nouvelles villes se rajoutent chaque semaine.

Lire la suite...

Je participe à la manifestation les 100 000 pas à Bure dimanche 7 juin

Ancienne tête de liste aux élections européennes 2014 dans la circonscription Est, signataire de rassemblement-citoyen.org en Bourgogne-Franche-Comté, je participerai samedi dimanche 7 juin 2015 à la « Rando Active pour tous les 100 000 pas à Bure ».

Lire la suite...

Gabriel Amard participe à la marche contre Monsanto le samedi 23 mai à Chalon sur Saône

Ancienne tête de liste aux élections européennes 2014 dans la circonscription Est (Front de Gauche), co-initiateur de Majorité citoyenne Jura, signataire de rassemblement-citoyen.org en Bourgogne-Franche-Comté, je participerai samedi 23 mai 2015 à la marche mondiale contre Monsanto organisée à Chalon sur Saône, et me joindrai à tous les citoyen-ne-s opposé-e-s aux OGM et à la brevetabilité du vivant qu'organisent cette multinationale, comme tant d'autres.

Lire la suite...

Suppressions de postes et restructurations à Vallourec : l’Etat doit agir

Le groupe Vallourec constate une baisse de son chiffre d'affaires de 17,2%. Le producteur de tubes sans soudures, leader mondial du secteur, a pour client les compagnies pétrolières et nucléaires. Face à la baisse des cours de brut, les clients de Vallourec revoient très fortement à la baisse leurs investissements, ce qui entraîne une chute des commandes de Vallourec. Ce dernier prévoit de réduire d'un tiers ses capacités de production de tubes en Europe.

Le PDG a donc annoncé une politique de compétitivité axée sur un plan d’économies (350 millions d’euros) et de suppressions de postes, dont 2000 (15% des effectifs) en Europe et 900 en France. Les sites de Montbard (Nièvre) et de Saint-Saulve et Aulnoye-Aymeries (Nord) seront vivement touchés.

Lire la suite...

Conflits d'intérêts au Ministère de la Santé

Mediapart a révélé la semaine dernière que d'anciens hauts responsables (années 1990 et 2000) des agences du médicament, dépendant du Ministère de la Santé, qui donnaient leur avis sur la commercialisation de médicaments, mais aussi leur taux de remboursement par l'assurance maladie rencontraient régulièrement des dirigeants des laboratoires pharmaceutiques de manière informelle à Paris ou à Marseille. Lors de ces rencontres, il semble que les experts sanitaires conseillaient les industriels sur les meilleures manières de présenter leurs dossiers en vue d'obtenir les autorisations tant recherchées des agences. En échange de ces conseils avisés, il semblerait aussi qu'ils aient reçu de l'argent qui se compte en plusieurs milliers d'euros à chaque rencontre. Si ces révélations s'avéraient vraies, il s'agirait de prise illégale d'intérêts et de corruption, de faits extrêmement graves, et ce d'autant qu'il concerne la santé des Français et les comptes de la Sécurité sociale.

Lire la suite...

Soutien aux associations opposées à l'enfouissement des déchets nucléaires à Bure

Le jeudi 26 mars, le tribunal de Grande Instance de Nanterre a estimé que les associations Réseau "Sortir du nucléaire", Bure Stop 55, le CEDRA, l’ASODEDRA, Les Habitants Vigilants de Gondrecourt et MIRABEL Lorraine Nature Environnement n'avaient pas intérêt à agir dans le recours qu'elles ont porté contre l'ANDRA (Agence pour la gestion des déchets radioactifs), au motif que seules les autorités publiques sont abilitées à poursuivre l'agence pour faute. Le TGI a ainsi refusé de prendre acte de la faute commise par l'ANDRA dans sa mission d'information.

Il semble en effet que l'agence n'ait pas tenu compte de tous les critères de sûreté. L'ANDRA se refuse à enfouir des déchets nucléaires dans une zone où le potentiel géothermique est avéré. Sa mission d'information confirmait l'absence de ce potentiel. Or le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), le cabinet d’experts indépendants GEOWATT et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) reconnaissent aujourd'hui cette ressource géothermique comme exploitable.

Lire la suite...