• 16 juin : Bure s'invite à Bar

    Celles et ceux qui lisent mon blog savent que depuis plusieurs années je soutiens les opposant.e.s au projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure. En effet, je me suis exprimé à plusieurs reprises pour défendre la légitimité et la valeur de leur expertise citoyenne, pour valoriser les formes nouvelles de mobilisation politique qui s'y développaient, pour s'opposer aux grands projets inutiles, a fortiori quand ceux-ci sont radioactifs !

    En savoir plus
  • Mark Zuckerberg, sacré lobbyiste !

    C’est rare quand Mark Zuckerberg troque son tee-shirt gris pour un costume cravate. Alors quand ça arrive, on se dit que ça doit être pour les grandes occasions. C’était le 10 avril 2018 pour son audition au Sénat, suite au scandale Cambridge Analytica. L’entreprise, au service du candidat Donald Trump, aurait aspiré les données personnelles près de cent millions d’utilisateurs de Facebook (à son insu) pour ensuite influencer leur vote...

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
  • Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

La censure de la loi Florange par le conseil constitutionnel vient parachever la faillite de la politique industrielle du gouvernement. Les gesticulations d'Arnaud Montebourg et les larmes de crocodile d'Édouard Martin ne peuvent pas remplacer le courage politique.

Si ce texte a été censuré c'est qu'il entérine une vision économique de l'industrie et se heurte aux tenants d'une même logique. En effet, le choix a été fait de comprendre le problème de la désindustrialisation par le prisme de l'activité économique. Ce texte prévoyait de pénaliser le patron refusant de vendre dans des termes équitables.

Il était nécessaire d'engager un bras de fer politique portant sur la production et l'emploi. La sauvegarde de l'outil industriel français passe par une vraie loi de réquisition s'appuyant, non pas sur la justice, mais sur la sauvegarde des intérêts de la nation.

L'État stratège doit retrouver sa place. Il ne peut se résigner à l'impuissance et à la non intervention comme à Docelles dans les Vosges où les salariés d'UPM voient leur projet de SCOP accueillie par une fin de non recevoir. Il faut permettre l'association des travailleurs et ce genre d'initiative. Voilà le rôle que doit avoir l'Etat, nous ne pouvons plus nous satisfaire des aménagements avec la concurrence libre et non-faussée. Il faut forcer la main aux libéraux, en retrouvant le pouvoir d'intervention nécessaire pour sortir de cette situation et engager la planification écologique indispensable.

Gabriel Amard
Secretaire national du Parti de Gauche - Candidat PG aux élections européennes

suivez-moi

facebook

instagram

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher