lobbyiste du mois

Mark Zuckerberg, sacré lobbyiste !

C’est rare quand Mark Zuckerberg troque son tee-shirt gris pour un costume cravate. Alors quand ça arrive, on se dit que ça doit être pour les grandes occasions. C’était le 10 avril 2018 pour son audition au Sénat, suite au scandale Cambridge Analytica. L’entreprise, au service du candidat Donald Trump, aurait aspiré les données personnelles près de cent millions d’utilisateurs de Facebook (à son insu) pour ensuite influencer leur vote. Le patron de Facebook venait répondre de la responsabilité du réseau social dans ce vol de données. C’est rare quand on voit Mark Zuckerberg en costume – cravate, parce que c’est rare qu’il doive s’expliquer devant la représentation nationale.

Usuellement, c’est lui – par l’entremise de son entreprise et de ses nombreux lobbyistes - qui finance les campagnes des candidats américains à la Chambre ou au Sénat. C’est donc Facebook qui conseille, peut-être ordonne (?), certaines législations servant ses intérêts.

Outre-Atlantique, c’est la même chose. Dans le registre de transparence, le registre d’enregistrement des lobbys, Facebook déclare que sa « mission est de donner aux gens le pouvoir de partager et de creer un monde plus ouvert et connecté », rappelle Alternatives économiques. Avec un tel engagement pour le bonheur de l’humanité, pas besoin de beaucoup de lobbying, objecterez-vous. Et de fait, en 2012, lorsque la firme s’inscrit sur le fameux registre, seuls deux employés sont notifiés, et les dépenses de lobbying (comprenant leurs salaires) s’élèvent à environ 400 - 450 000 euros, d’après le magazine économique. Presque une petite boutique avec écriteau quoi ….

Pourtant, au fil des ans, les rendez-vous avec la Commission augmentent, l’équipe s’étoffe et le budget aussi. En 2016, Facebook dépense 1,25 millions d’euros et compte 15 lobbyistes, donc 6 accrédités à Bruxelles. La firme organise son réseau de pression auprès des décideurs européens.
Elle est devenue membre de nombreuses organisations patronales (Business Europe notamment) et associations d’entreprises du digital (Computer and Communications Industry Association, European Internet Services Providers Associations, European Digital Media Association, European Internet Foundation etc.

En 2017, consécration ! Facebook Ireland Limited (oui oui la firme a son siège européen en Irlande, là où l’impôt sur les sociétés est abyssalement faible) a réalisé plus de 2,5 millions d’euros, nous informe LobbyFacts, soit le double qu’en 2016, et a obtenu 89 rendez-vous avec la Commission européenne ! La multinationale est en passe de devenir un acteur majeur du lobbying en Europe.

Fake news, marché unique du numérique, recherche et innovation, taxation, protection des données, discours haineux sur internet, protection de la vie privée, contenus illégaux en ligne, coopération contre le terrorisme, neutralité du net, commerce en ligne, cryptage, preuves numériques, droits d’auteurs, médias, télécommunications etc … Il faut bien avouer que les sujets ne manquent pas, et que la bienfaisance humanitaire a ses limites pour notre homme à tee-shirts gris.

Des rendez-vous ont ainsi été pris au plus haut niveau, directement avec les commissaires européens ; logiquement avec ceux responsables de la politique numérique (Günther Oettinger puis Mariya Gabriel), mais aussi les commissaires à la justice (Věra Jourová), aux affaires intérieures (Dimitris Avramopoulos). En 2015, les médiatiques commissaires Pierre Moscovici (affaires économiques et financières) et Cecilia Malmström (Commerce) ont aussi eu droit à leur entretien avec les émissaires de Monsieur Zuckerberg. Malgré toutes ces rencontres, Mark Zuckerberg refuse de se rendre au Parlement européen pour s’expliquer au sujet du scandale Cambridge Analytica. Etonnant...

Et pourtant, la semaine du 16 avril 2018, le magnat des réseaux sociaux a rencontré le vice-président de la Commission Andrus Ansip (en charge du marché unique numérique), nous informe Euronews. L’histoire ne dit pas s’il portait un tee-shirt gris , ou un costume cravate.

Copyright photo : Tech Samay http://www.techsamay.com/2013/12/10-less-known-facts-facebook-mark-zuckerberg.html