• Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Dans une interview au quotidien les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA), le président du Parti populaire européen (PPE) Joseph Daul raconte ses souvenirs de jeunesse et semble convaincu que son argument fait mouche auprès des jeunes. Pour lui, l'Europe est une bonne chose : la preuve, cela a facilité l'accès au porno !

Faut-il lui rappeler que la pornographie participe de l'oppression des femmes ? Tout comme la prostitution, qui n'est pas un métier comme un autre mais une violence – le Parlement européen dont il est membre a d'ailleurs voté un rapport recommandant la pénalisation du client ! – la pornographie est une industrie qui exploite les femmes.

Le ton badin qu'il emploie pour parler d'un système qui place les femmes au rang de marchandises ne peut pas être toléré.

Le retour des réactionnaires et des conservateurs au Parlement européen est alarmant, ils s'attaquent frontalement aux droits et libertés des femmes : remise en cause du droit à l'avortement, politique austéritaire qui précarise en premier lieu les femmes etc.

Cette déclaration témoigne une fois de plus de la misogynie de ces néocons. Le 25 mai en votant Front de Gauche, réglons nos comptes avec les réactionnaires et imposons l'égalité femmes-hommes !

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche, aux élections européennes dans la circonscription Est
Delphine Beauvois, secrétaire nationale du Parti de Gauche

suivez-moi

facebook

instagram

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher