• Le droit à l'eau, un combat politique quotidien

    Je participe à l'organisation de la votation citoyenne organisée par la France insoumise dans la métropole de Toulouse pour passer en régie publique de l'eau. Au-delà de l'opportunité de la fin de la délégation de service public à Toulouse (dont voici les arguments), je souhaite partager avec vous ma philosophie sur la question.

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • 16 juin : Bure s'invite à Bar

    Celles et ceux qui lisent mon blog savent que depuis plusieurs années je soutiens les opposant.e.s au projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure. En effet, je me suis exprimé à plusieurs reprises pour défendre la légitimité et la valeur de leur expertise citoyenne, pour valoriser les formes nouvelles de mobilisation politique qui s'y développaient, pour s'opposer aux grands projets inutiles, a fortiori quand ceux-ci sont radioactifs !

    En savoir plus
  • Mark Zuckerberg, sacré lobbyiste !

    C’est rare quand Mark Zuckerberg troque son tee-shirt gris pour un costume cravate. Alors quand ça arrive, on se dit que ça doit être pour les grandes occasions. C’était le 10 avril 2018 pour son audition au Sénat, suite au scandale Cambridge Analytica. L’entreprise, au service du candidat Donald Trump, aurait aspiré les données personnelles près de cent millions d’utilisateurs de Facebook (à son insu) pour ensuite influencer leur vote...

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
  • Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

La nouvelle est tombée Pierre Moscovici va prendre un arrêté pour faire sortir de la liste noire des paradis fiscaux les îles de Jersey et des Bermudes. Ces territoires se sont vus placés sur cette liste, il y a seulement 4 mois en raison de l'opacité de leurs systèmes fiscaux et ils en sortent aujourd'hui parce qu'ils auraient eu un bon comportement, en transmettant les données de particuliers soupçonnés d'évasion fiscale.

La raison d'une telle volte-face est peut être un peu moins désintéressée. Lorsqu'un pays se trouve sur cette liste noire, il se voit appliquer de lourdes taxes sur les échanges avec la France(une taxe sur les flux financiers de plus de 50 % aurait pu être appliquée). Or les Bermudes sont leaders mondiaux dans les captives d'assurance (un mécanisme financier permettant à une entreprise de s'auto-assurer, directement ou par le biais d'une filiale, ainsi elle fait baisser ses frais d'assurance et en bénéficie d'une législation fiscale laxiste). Aujourd'hui de nombreuses entreprises françaises ont recours à ce mécanisme, et sont donc directement intéressées par le classement de l’île sur cette liste noire. Jersey est quant à elle spécialisée dans les trusts financiers, c'est à dire dans des montages financiers complexes qui visent à détacher un capital de la personne qui le détient. L'illustration la plus célèbre de ce mécanisme se trouve peut être dans le film Louise Michel de Gustave Kervern et Benoît Delépine, où l'héroïne cherchant le patron du groupe où elle travaille se retrouve face à une simple boite aux lettres à Jersey. De grandes banques françaises sont également présentes sur l'île comme la BNP Paribas et la Société Générale, pour y entretenir des « activités financières » en tout genre.

Un lobbying efficace a donc sûrement eu raison de la volonté gouvernementale de lutter contre la fraude fiscale. La volonté de lutter contre la fraude fiscale, notamment celle des entreprises semblent moins forte que celle affichée. En effet, la liste noire mise en place par la France exclut désormais l'ensemble des places financières de ce type qui sont pourtant les plus opaques, qui sont celles qui mettent en place les structures financières les plus complexes. Même Yann Galut, député PS, s'est interrogé sur les raisons d'un tel empressement de la part du ministre, de faire sortir ces îles de la liste noire. Le gouvernement a-t-il si peur de ces micro-États paradis dits fiscaux, mais surtout paradis pour voyous ? Pense-t-on à la tête de l'État que favoriser les Trusts financiers et les captives d'assurances, soit le meilleur moyen pour lutter contre l'évasion fiscale et la prédation financière ? Quels intérêts sont défendus par le gouvernement avec cette mesure, ceux du contribuables ou des déserteurs ?

Il est temps d’œuvrer pour une lutte radicale contre les paradis fiscaux, d'en finir avec les petits calculs pour la défense des intérêts de quelques uns. Comment peut on tolérer que Jersey qui se trouve à une quarantaine de kilomètres des côtes françaises, sous juridiction de la couronne Britannique, puisse être un lieu d'évasion fiscale ? Combien de temps encore chercheront ils le visage de cette finance qui se trouve simplement à notre porte ? Comment peut on à se point se montrer perméable à l'influence des lobbys au mépris le plus total de l'intérêt général ? Il faut porter le fer contre le fraude fiscale, et arrêter avec cette liste des renoncements qui de jours en jours s'allonge dangereusement.

Pour en savoir plus :

http://www.euractiv.fr/services-financiers/la-france-ne-considere-plus-jers-news-532581

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/08/paradis-fiscaux-bercy-blanchit-les-bermudes-et-jersey_4344530_3234.html

http://www.lefigaro.fr/impots/2013/08/29/05003-20130829ARTFIG00254-la-france-place-jersey-sur-sa-liste-noire-des-paradis-fiscaux.php

http://www.slate.fr/story/70407/paradis-fiscal-guide-specialites

http://fr.myeurop.info/2013/07/09/a-jersey-les-trusts-financiers-s-accrochent-a-leur-paradis-fiscal-11482

suivez-moi

facebook

instagram

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher