• Le droit à l'eau, un combat politique quotidien

    Je participe à l'organisation de la votation citoyenne organisée par la France insoumise dans la métropole de Toulouse pour passer en régie publique de l'eau. Au-delà de l'opportunité de la fin de la délégation de service public à Toulouse (dont voici les arguments), je souhaite partager avec vous ma philosophie sur la question.

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • 16 juin : Bure s'invite à Bar

    Celles et ceux qui lisent mon blog savent que depuis plusieurs années je soutiens les opposant.e.s au projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure. En effet, je me suis exprimé à plusieurs reprises pour défendre la légitimité et la valeur de leur expertise citoyenne, pour valoriser les formes nouvelles de mobilisation politique qui s'y développaient, pour s'opposer aux grands projets inutiles, a fortiori quand ceux-ci sont radioactifs !

    En savoir plus
  • Mark Zuckerberg, sacré lobbyiste !

    C’est rare quand Mark Zuckerberg troque son tee-shirt gris pour un costume cravate. Alors quand ça arrive, on se dit que ça doit être pour les grandes occasions. C’était le 10 avril 2018 pour son audition au Sénat, suite au scandale Cambridge Analytica. L’entreprise, au service du candidat Donald Trump, aurait aspiré les données personnelles près de cent millions d’utilisateurs de Facebook (à son insu) pour ensuite influencer leur vote...

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
  • Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Les Français viennent d’apprendre grâce au travail de 60 millions de consommateurs, et de la fondation Danielle Mitterrand - France Libertés, que notre réseau de distribution d’eau potable en France est mal entretenu.

On entendra demain les uns dire, qu’en conséquence, il faut augmenter les impôts, que les ménages doivent être mis à contribution. L’aubaine d'une nouvelle mesure d’austérité inespérée ! Les autres, Véolia et consorts, viendront crier famine : renouveler les réseaux, cela coûte bien trop cher pour eux.

Il n’en est rien ! Si les réseaux sont mal entretenus c’est parce que, depuis des années, les collectivités territoriales délèguent leur compétence Eau au privé. Le résultat est celui qui nous apparaît aujourd’hui. Véolia ou Suez n’assument pas le renouvellement nécessaire du réseau. Ils ne sont intéressés que par la rentabilité à court terme. La sécurité, l’écologie, les économies pour les consommateurs, ce n’est pas leur affaire.

 

Comme fondateur de France Eau Publique, je peux témoigner du fait qu’il existe effectivement des collectivités qui sont mauvaises gestionnaires. Mais leur gestion a bien moins d’incidences que les manœuvres des multinationales de l’Eau pour constituer leurs marges pharaoniques. Penser l’avenir, les collectivités le font pour les routes, pour les écoles, pour les terrains de jeu, pour les salles de sport. Nous sommes capables de le faire également pour l’eau potable comme le prouvent tous les adhérents de France Eau Publique qui représentent plus de 10 millions d’usagers.

La bonne gestion est de notre côté. Nous savons qu’il est nécessaire de renouveler le réseau à hauteur de 2% par an, que la fonte grise et que la fonte ductile se renouvellent à hauteur de 1%. Nous savons également que l’eau est un bien commun gratuit de l’Humanité. Nous savons qu'elle est notre ressource en commun et qu’en conséquence il faut la préserver et l’économiser.

Pour les multinationales, l’eau est un produit marchand. Elles sont intéressées à la fuite. Moins les réseaux sont entretenus, plus elles facturent d’eau à la production. Résoudre le problème de l’état du réseau français de distribution d’eau peut être fait sans surcoût pour le consommateur. Sortir des gestions privées de l’Eau permettra de dégager les sommes suffisantes pour lancer le grand chantier de la lutte contre les fuites. La surfacturation d’au moins 25% par les gestionnaires privés, les dividendes des actionnaires, les salaires exorbitants des dirigeants du privé, voilà où il faut aller chercher les marges de manœuvres.

Dans les urnes ce dimanche, faisons du scrutin municipal un référendum pour la gestion publique de l’Eau. Dégageons des conseils municipaux ceux qui ont signé ces contrats avec les multinationales et qui reportent sur les générations futures l’impérieuse nécessité d’entretenir les réseaux d’eau potable en France.

Gabriel Amard
Président de la Gauche par l’exemple, Co-fondateur de France-Eau Publique

suivez-moi

facebook

instagram

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher