• Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Europe 1 nous apprend aujourd'hui que Pierre Moscovici se serait vu proposé par François Hollande un poste à la commission européenne. L'ancien Ministre de l'économie avait déclaré dès septembre 2013 au JDD son attachement à l'Europe et au rôle de la commission.

Cette nomination serait une suite logique dans la carrière de celui qui a toujours su prêter attention aux intérêts du secteur privé. Il cumule les places dans les réseau d'influences : il est membre du cercle de l’Union interallié, et fréquente le Dîner du Siècle. Ces deux lieux sont aimés des puissants qui s'y délectent du calme de l’entre-soi. Pierre Moscovici a aussi été vice-président du cercle de l'industrie, qui regroupe 41 dirigeants d'entreprises des plus grandes firmes françaises - où l'on cultive une certaine idée du dialogue sociale et de l'économie.

Cette nomination est une aubaine pour PSA, Alstom ou Total qui pourront ainsi retrouver un interlocuteur qu'ils connaissent bien, et semble apprécier. J'ai déjà pointé cette proximité dans une précédent note, en relevant l'attitude étrange de l'ancien ministre de l'économie au moment où il a dressé la liste noire des paradis fiscaux.

Gabriel Amard, secrétaire national du Parti de Gauche, Candidat PG aux élections européennes

suivez-moi

facebook

instagram

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher