• Le droit à l'eau, un combat politique quotidien

    Je participe à l'organisation de la votation citoyenne organisée par la France insoumise dans la métropole de Toulouse pour passer en régie publique de l'eau. Au-delà de l'opportunité de la fin de la délégation de service public à Toulouse (dont voici les arguments), je souhaite partager avec vous ma philosophie sur la question.

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • 16 juin : Bure s'invite à Bar

    Celles et ceux qui lisent mon blog savent que depuis plusieurs années je soutiens les opposant.e.s au projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure. En effet, je me suis exprimé à plusieurs reprises pour défendre la légitimité et la valeur de leur expertise citoyenne, pour valoriser les formes nouvelles de mobilisation politique qui s'y développaient, pour s'opposer aux grands projets inutiles, a fortiori quand ceux-ci sont radioactifs !

    En savoir plus
  • Mark Zuckerberg, sacré lobbyiste !

    C’est rare quand Mark Zuckerberg troque son tee-shirt gris pour un costume cravate. Alors quand ça arrive, on se dit que ça doit être pour les grandes occasions. C’était le 10 avril 2018 pour son audition au Sénat, suite au scandale Cambridge Analytica. L’entreprise, au service du candidat Donald Trump, aurait aspiré les données personnelles près de cent millions d’utilisateurs de Facebook (à son insu) pour ensuite influencer leur vote...

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
  • Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Marc fut viré de Veolia pour avoir placé l'humain d'abord, en priorité devant l'exigence de profits. Il faut le soutenir.
 
Marc, ex-salarié de Veolia Eau, refusait les coupures brutales d'eau envers les familles modestes ne pouvant payer leur facture. Désobéissant aux injonctions inhumaines de ses supérieurs, il fut viré en avril 2013. Il porte maintenant l'affaire aux Prud'hommes pour demander sa réintégration.
 
Ce combat est celui d'un homme exigeant réparation et justice. Mais en refusant de couper l'eau aux familles modestes, en agissant avec tant de courage, Marc a agi comme un défenseur du droit à l'eau. Son combat a pris une dimension universelle.

Cette cause est l'objet d'une lutte acharnée opposant les multinationales considérant l'eau comme une marchandise et les défenseurs du bien commun, exigeant pour toutes et tous l'accès à l'eau potable et son assainissement.


Avec des associations telles que E.A.U, Transcub, UFC, Attac, la coordination Eau Ile de France, l'ensemble des collectifs citoyens, les Eau Secours ou France Eau publique ; avec des personnalités aussi diverses que Emmanuel Poilane et Jean-Luc Touly, Riccardo Petrella, Raymond Avrillier, Patrick du Fau de Lamothe et Marc Laimé, Anne le Strat, Christophe Lime, Tony Bernard, Michel Partage, Jean-Claude Oliva, Odile de Korner et Jacques Tcheng - et je dois en oublier - , c'est tout un réseau de lutte pour le droit à l'eau et les régies publiques de l'eau qui se constituent.
 
Marc fait partie de ceux-là. C'est pourquoi il est indispensable de le soutenir. L'audience publique des Prud'hommes a lieu le 6 mars au palais de Justice d'Avignon. Nous devons être les plus nombreux possibles pour témoigner de notre soutien, et de notre absolue hostilité aux pratiques néfastes et dangereuses de Veolia, qui souhaite priver d'eau des familles pauvres afin d'accumuler encore plus de profits.
 
Le nouveau contrat de délégation de service public qui lie la Saur aux communes de Villeneuve-lez-Avignon, Les Angles, Morieres-les-Avignon, Jonquerettes semble montrer une évolution en notre faveur. Certes, à notre grand dam, la DSP aussitôt achevée fut reconduite, alors que le passage en régie publique aurait pu être réalisé. Néanmoins, la Saur affirme dans son contrat vouloir « limiter au maximum les suspensions de fourniture d'eau » en mettant en place « un dispositif d'alerte auprès des maires sur les situations de précarité via une demande d'accord préalable à la coupure d'eau ». Simple couardise ? En tout cas, les maires peuvent refuser les coupures. D'ailleurs, dès février 2013, le maire communiste de Sauveterre Jacques Demanse, dont la commune est membre du Grand Avignon, a décidé d'interdire les coupures d'eau, de gaz et d'électricité durant la trêve hivernale. Les multinationales comme la Saur, Veolia ou Suez, ne prétendent changer leurs pratiques que pour garder ou renouveler leurs contrats.
 
L'évolution des mentalités en faveur du droit à l'eau est sensible comme le montrent les actions d'élus locaux, toujours plus nombreux à défendre l'eau comme un bien commun, l'acte courageux de Marc ainsi que l'organisation rapide d'un réseau de soutiens autour de lui.
Tout concourt aujourd'hui à faire de l'eau un enjeu central. Nous pouvons atteindre nos objectifs. Faire reconnaître le droit à l'eau, favoriser la libre administration des collectivités en matière de gestion de l'eau, faire de l'eau un bien commun qui doit être géré par la puissance publique.
Mais pour y parvenir, il faut se battre. Cette bataille passe par le soutien indéfectible envers Marc. Je serai à Avignon le 6 mars pour remplir mon devoir de militant. Et vous ?
 

suivez-moi

facebook

instagram

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher