l'observatoire insoumis des lobbys en europe

L'empire des lobbys de l’eau contre-attaque !

La Commission européenne a reçu l'ICE right2water il y a peu. Les lobbys de l'eau s'organisent déjà pour empêcher toute mise en œuvre du droit à l'eau.

Rien de plus prévisible qu'un lobby ! En grand défenseur des multinationales, il accourt dès que les profits de ces dernières sont mis en danger. Il s'efforce de démontrer, malgré toutes les preuves du contraires, qu'il œuvre pour le bien de l'humanité, que les multinationales respectent tous les critères de bonne gestion. La mauvaise foi, il connaît pas ! Non, le lobbyiste est de ceux qui devant un massacre, nie sa réalité, tant que ça profite à son client.

Dans un récent communiqué, l'European Federation of National Associations of Water Services dit EUREAU, défend l'indéfendable. Le lobby des opérateurs (principalement) privés de l'eau a réagi dans un communiqué du 12 février 2014 à l'ICE Right2water.

 


Pour rappel, cette initiative citoyenne européenne qui a réuni 1,8 millions de signatures a trois revendications :

  • « Les institutions européennes et les Etats membres sont tenus de faire en sorte que tous les habitants jouissent du droit à l'eau et à l'assainissement. »
  • « L'approvisionnement en eau et la gestion des ressources hydriques ne soient pas soumis aux « règles du marché intérieur » et que les services des eaux exclus de la libéralisation. »
  • « L'Union européenne intensifie ses efforts pour réaliser l'accès universel à l'eau et à l'assainissement. »

Rien de plus normal. L'accès à l'eau et à l'assainissement est un droit humain inaliénable. Par conséquent, sa gestion ne doit pas être marchandisée, soumise aux règles de la concurrence libre et non faussée. L'évidence même ?

Pas pour EUREAU. D'abord, le lobby se pâme de précautions formelles en affirmant que le texte « Le droit humain à l'eau et l'assainissement » reconnu au sommet Rio+20  devrait être dans la charte de des droits fondamentaux de l'Union européenne. Mais c'est pour mieux attaquer l'ICE qui confondrait l'eau et sa gestion. C'est pour tout de suite affirmer que le secteur de l'eau est une industrie hautement capitalistique. C'est ensuite pour dire que la libéralisation n'induit pas de hausse des prix ! Et enfin tranquillement clamer que ce n'est pas un service gratuit !

Donc toute la démonstration de EUREAU est de légitimer que l'eau a un prix, qu'elle est une marchandise, même si elle n'est pas comme les autres, et que la libéralisation n'induit pas de hausse des prix, contre toute évidence.

Ayant dirigé le passage de la délégation de service public à la régie publique de l'eau, je peux vous le dire : Oui la gestion privée coûte plus cher. Les multinationales paient l'impôt sur les sociétés, rémunèrent les actionnaires, surfacturent certaines prestations, pratiquent la tarification dégressive, investissent peu dans les infrastructures... La liste est longue.

Comme le souligne une réponse au communiqué d'EUREAU, en Grèce, la facture de l'eau a augmenté de 300% après sa privatisation forcée ; au Portugal, les citoyens paient 30% plus cher avec la gestion privée.

J'étais présent le 16 février 2014 à Bruxelles pour la présentation de l'ICE au Parlement européen. L'ICE faisait comme consensus auprès des décideurs européens. Michel Barnier, commissaire au marché intérieur, semblait en effet dès avant la fin de l'ICE sensible aux arguments du droit à l'eau. Cependant, à deux places à côté de moi se trouvait Gérard Payen en personne. Vous ne le connaissez pas ? C'est le président d'Aquafed, la fédération internationale des opérateurs de l'eau. Il prenait des notes. Subrepticement, le discours à la tribune changeait. On y entendait que libéralisation n'était pas privatisation, que l'eau n'était pas une marchandise comme les autres... bref tout le bréviaire des multinationales de l'eau.

Suffira-t-il d'un communiqué d'un lobby mécontent et de la présence du président d'un autre lobby pour rendre l'ICE Right2water caduque et obsolète ?
J'ose espérer que non, mais devons rester vigilants.

Pour plus d'informations:
http://www.right2water.eu/fr/

http://eureau.org/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=0&file=fileadmin/user_upload/documents/5.%20Position%20papers/2014.02.12_EUREAU_statement_on_ECI_Right2water_final_.pdf&t=1393945435&hash=bc858d8688522aa3b237106da695d5460679f304

http://plataformaaiguaesvida.wordpress.com/2014/02/17/comunicat-llamamiento-a-todos-los-operadores-publicos-de-agua-de-europa-a-salir-de-la-eureau/

http://www.aquafed.org/page-7-12.html