Nos radicalités concrètes

L'EAU BIEN COMMUN, pour une co-gestion Publique de l'eau.

AddThis Social Bookmark Button

Droit à l'accès à l'eau, comité local de cogestion publique de l'eau, gratuité des compteurs et de l'eau vitale , fin des 11 151 contrats privés, renforcement des 23 688 services publics de l'eau et de l'assainissement, protections des acquis des salariés : des propositions en débat: Nous sommes pour " un droit l'accès à l'eau et à l'assainissement de qualité pour tous" conformément à la résolution de l'ONU de 2010 que la France n'a pas voté. Pour nous ce droit doit s'exercer par la gratuité de l'abonnement et des parts fixes ( Eau et Assainissement ) au domicile principal . Ces parts fixes pénalisent les usagers sobres en consommation notamment les personnes âgées . Cela représente en moyenne un tiers de la facture à payer quand bien même il n'y a pas une goutte de consommée. Ainsi moins tu consommes plus le m3 est cher.
Nous savons financer cette gratuité facilement en facturant tous les coûts du service proportionnellement aux consommations de Confort, de luxe , et professionnel. L'eau qui concoure à un chiffre d'affaire est 100 % déductible des impôts sur les sociétés. Le coût du service de l'eau de la cuisine et la salle de bain n'est déductible de rien du tout. Tu paies plein pot pour être propre, vivant et en bonne santé.

Pour les coupures d'eau et les réductions de débit au domicile principal, le PS par un texte confus prétend les interdire depuis 2014.
Les opérateurs notamment les multinationales ( Veolia, Suez-SDEI , Saur , Sogedo...) ne le respectent pas : 100 000 coupures par an selon leur fédération. #fp2e .Nous devons prévoir des sanctions pénales et financières dissuasives dans le cadre d'une loin claire et précise d'application du droit à L'accès à l'eau et à l'assainissement de qualité.

Pour les m3 gratuits c'est la mesure la plus symbolique. Cette gratuité complète la gratuité la plus importante qu'est la gratuité des parts fixes. Mais la gratuité de l'eau vitale est l'égal de l'air que l'on respire. On a besoin de 2 à 3 litres par jour et par personne d'eau pour être vivant. Ne nous résignons pas à acheter 300 à 800 euros d'eau en bouteilles par an pour ne pas mourrir de soif. Nous pouvons garantir demain l'eau potable de qualité au robinet dans le cadre d'une politique d'entretien, d'aménagement et agricole écologique. Cette Eau vitale a un coût. 1 m3 par an par habitant à 3,50e le m3 pour 66 millions d'habitants ça fait 66 millions de m3 et 231 millions d'euros. Un surcoût de 7 centimes par m3 sur les autres usages de l'eau. Donc une somme dérisoire. Pour mémoire le "marché" de l'eau du robinet est de 13,9 milliards d'euros chaque année en france.

La gestion publique doit être une priorité de la mandature. La fin des 11000 contrats au privé ne coûtent rien. Le patrimoine et les installations sont déjà Publics. Les personnels seront repris dans nos comités locaux de cogestions de l'eau et tous les coûts seront couverts par les factures des usagers de demain comme le font ceux d'aujourd'hui avec les profits et dividendes en moins à payer.

Enfin pour plus de transparence et parceque nous sommes favorable à la cogestion entre pouvoir et contrepouvoirs nous proposons l'élections d'usagers dans des Comités locaux de cogestions publics de l'eau.

Cette structure sera l'outil local de gestion dans chaque bassin autour des sources d'eau locales.

Toutes ces propositions et chiffrages seront débattues autour du livret Eau Notre Bien Commun dans le cadre d'ateliers législatifs de la France Insoumise . Rejoindre "le programme" sur ce blog

#jlm2017 #jlmchiffrage #eau

MILITONS