• Sortie théâtre : Comment liquider un fleuron industriel en cinq actes, mode d’emploi

    Vous ne faites rien ce week-end ? Une petite envie de sortir ? Venez vite voir la nouvelle pièce de théâtre « Comment liquider un fleuron industriel en cinq actes, mode d’emploi ». Signé par un dramaturge prometteur, Emmanuel Macron, la pièce se joue actuellement en France et raconte l’histoire rocambolesque des multiples rachats d’Alstom...

    En savoir plus
  • Trump et les armes nucléaires : le retour d’une course à l’échalote mortifère

    Le 20 octobre 2018, Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI). Il balaie d’un revers de la main l'accord emblématique de la fin de la guerre froide a été signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. En un mot : il relance la course aux armements !...

    En savoir plus
  • En marche arrière avec la République des lobbys

    Après 3 remaniements et le départ de 7 ministres dont 3 ministres d’Etat en 18 mois, l’entrée au gouvernement de l’énarque Emmanuelle Wargon révèle une nouvelle fois les relations malsaines pour notre démocratie, que la Macronie entretient avec les pouvoirs économiques...

    En savoir plus
  • Directive eau potable : le compte n’y est pas

    Mardi 23 octobre avait lieu le vote au Parlement européen sur la refonte de la directive eau potable portant notamment sur la qualité de l’eau. Le déclenchement de ce travail a eu lieu sous la pression des associations et notamment de l’initiative citoyenne européenne Right2Water (droit à l’eau)...

    En savoir plus
  • Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires

    Rencontre avec ICAN, ONG Prix Nobel de la paix 2017 le 26 septembre. Le 26 septembre est la journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires. A la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, Donald Trump a appelé mardi à isoler encore plus l’Iran sur le dossier nucléaire tandis que les négociations avec la Corée du Nord n’avancent pas.

    En savoir plus
  • Gestion des flux migratoires : cynisme à tous les étages

    Septembre 2018, Emmanuel Macron, progressiste européen auto-proclamé, refuse le débarquement de 58 migrant.e.s dont une femme enceinte. A bord de l’Aquarius, ils débarqueront à Malte. En juin 2018, la France avait déjà refusé l’accès aux ports de Corse à l’ONG SOS Méditerranée, au mépris du droit maritime qui prévoit que le port le plus proche se doit d’assumer la responsabilité de l’accueil. Le navire avait alors plus de 600 passagers en détresse à son bord.

    En savoir plus
  • Les lobbys à Bruxelles - Le grand trafic néolibéral

    Un ouvrage de Gabriel Amard, #europeennes2019, Édition 2018 revue et augmentée.

    Sortie nationale le 22 août aux éditions www.graffic.fr, chez votre libraire préféré. 10 euros

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Pour les candidats de la France Insoumise la campagne doit être à l'image de ce que nous pratiquerons une fois élus. Nous écrirons demain des textes de lois avec les usagers concernés. Nous ne nous engageons pas seulement à rendre des comptes, nous en rendrons, mais à co-construire les réponses et les évaluations de ce qui est mis voté par le Parlement.
Nous nous appliquerons le mandat unique. Pas comme les LR et autres « Chatelains municipaux » en mal de cumul des mandats...

Nous serons des députés qui répondent d'abord aux besoins vitaux.

Dans notre Circonscription par exemple nous élaborons avec les citoyens une proposition de loi qui vise à déployer des services publics partout. Dans les quartiers populaires comme dans nos villages. Nous sommes porteur de l'abrogation de la Réforme territoriale et d'une loi pour rétablir les prérogatives des communes et leur libre administration. Mais aussi pour renforcer les départements et non les hyper régions. Nous  travaillerons publiquement ce jeudi à la Salle des Associations de Ruffey sur Seille. Face aux déserts médicaux nous serons des députés mobilisés pour la Santé notre Bien commun et nous serons par exemple au travail dès Vendredi avec l'Atelier des lois 14 avril à Orgelet.
Nous mettrons ensuite en chantier une loi pour l'Agriculture paysanne et écologique riches que nous sommes de l'engagement des agriculteurs bio du jura et des travaux de la Filière Comté qui peuvent être source d'inspirations concrètes.
La Forêt et la Biodiversité aussi donneront lieu à un Atelier des lois.

Mais encore nous sommes porteurs d' une loi pour que les lobbys privés n'approchent plus les lieux de pouvoir pour faire des notes blanches et courtiser les parlementaires. Les ONG et les associations et syndicats doivent être reconnus et partie prenante de la construction de ce qui est bon pour tous. Pas les intérêts particuliers. Nous avons assez souffert dans le Jura comme ailleurs de ces pratiques.

Quant à moi je suis prêt à porter un loi pour L'eau Bien commun au Parlement. L'eau ne doit plus jamais faire l'objet de conventions marchandes. Le Jura donne l'exemple avec ses régies publiques de l'eau.
Il n'y a en France que 11 000 contrats privés dans l'eau et assainissement sur 35 000 services publics dans ce domaine... Nous pouvons bâtir un nouveau modèle de gestion publique qui implique les usagers dans chaque bassin de vie autour des sources en Eau. Un nouveau modèle qui fait toute sa place aux professionnels de l'eau pour qu'ils poursuivent leur carrière sereinement pour une Eau et un service de qualité et plus sous la pression de la rentabilité maximum.

Avec nous les professionnels de l'eau et de l'assainissement seront protégés et accueillis dans une fonction publique de l'eau. Le meilleur de leurs acquis sociaux sera protégé. Cela ne coûtera rien. Les Collectivités sont déjà propriétaires des équipements. Les usagers payent déjà avec leurs factures d'eau les savoirs faire professionnels. Nous serons demain débarrassés des "parasites" qui surchargent les factures en emplois inutiles de communication , de sièges centraux, de dividendes et gros salaires comme celui du PDG de Veolia de plus de 2,3 millions d'Euros. Les régies publiques n'ont pas tout ça à payer et ça marche très bien.
Avec jean-Luc Mélenchon, le Droit à l'eau sera effectif. Non seulement les coupures d'eau et réductions débit seront interdites mais nous voterons de fortes amendes vis à vis des opérateurs qui ne respectent pas la loi. Les compteurs et branchements au domicile principal seront gratuits quand les mésusages et l'eau virtuelle qui concourrent à un chiffre d'affaires seront renchéris dans leurs accès.

Enfin il sera mis fin à l'injustice en matière d'Assainissement Non Collectif. Le sol et l'eau sont des biens communs indispensable à la Vie de toutes et tous. Nous devons financer publiquement les installations écologiques individuelles comme nous finançons déjà l'assainissement collectif. Nous ne laisserons personne à devoir se débrouiller pour payer 5000 à 15000 euros par habitation.

Par ma candidature je propose que le Jura donne à la France un des Députés qui se battra bec et ongle pour faire de l'Eau et de la Biodiversité une grande cause nationale.

Téléchargez la biographie et photo officielle de Gabriel Amard

suivez-moi

facebook

instagram

youtube

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher