Communiqués

Gabriel Amard à la rencontre des salariés de Bosal-le-Rapide

Le mardi 8 avril 2014, Gabriel Amard, candidat aux élections européennes dans l'Est,  rencontrera à 10 heures les salariés de l'usine Bosal-le-Rapide située à Beine-Nauroy dans la Marne.

Le Parti de Gauche a proposé à l'unanimité la candidature de Gabriel Amard pour conduire la liste Front de Gauche Est. Ce militant anti-lobbys aguerri à ce combat (cf biographie) a toute la légitimité dans cette campagne pour porter la question de l'interdiction des lobbys qui gouvernent l'Europe et soudoient les élus.

Lire la suite...

Gabriel Amard tête de liste Grand Est pour les européennes sera à la rencontre des Chalonnais

Ce lundi 7 avril 2014, Gabriel Amard, candidat PG aux élections européennes dans le Grand Est, viendra à 17 heures à la rencontre des Chalonnais place du maréchal Foch à Châlons-en-Champagne.

Le Parti de Gauche a proposé à l'unanimité la candidature de Gabriel Amard pour conduire la liste Front de Gauche dans la circonscription Est. Ce militant anti-lobbys aguerri à ce combat a toute la légitimité dans cette campagne pour porter la question de l'interdiction des lobbys qui gouvernent l'Europe et soudoient les élus.

Lire la suite...

Dépalor : la mascarade continue !

A Dépalor, la mascarade continue. Voici maintenant plus de six mois que les salariés de cette usine de commercialisation de produits à base de bois attendent de connaître leur sort suite à l’incendie qui a ravagé une partie de leur outil de travail. Alors que l’usine aurait pu être reconstruite, le Groupe Krono Suisse propriétaire du site a décidé de ne plus reconstruire. Il va percevoir une indemnité des assurances de près de 40 millions d’euros, dont seule une infime partie sera reversée aux salariés par le biais du PSE qui tarde à se concrétiser.

Lire la suite...

Pierre Moscovici à la Commission Européenne ?

Europe 1 nous apprend aujourd'hui que Pierre Moscovici se serait vu proposé par François Hollande un poste à la commission européenne. L'ancien Ministre de l'économie avait déclaré dès septembre 2013 au JDD son attachement à l'Europe et au rôle de la commission.

Lire la suite...

Data Mailing : le redressement productif il est où ?

A l’heure où François Hollande entérine définitivement son ancrage à droite par la constitution d’un gouvernement “de combat”… contre le droit des salariés, l’entreprise Data Mailing est l’un des nombreux symboles de l’échec de cette politique de baisse de cotisations pour les entreprises.

Lire la suite...

Loi Florange: la censure prévisible d'une loi déjà vide

La censure de la loi Florange par le conseil constitutionnel vient parachever la faillite de la politique industrielle du gouvernement. Les gesticulations d'Arnaud Montebourg et les larmes de crocodile d'Édouard Martin ne peuvent pas remplacer le courage politique.

Si ce texte a été censuré c'est qu'il entérine une vision économique de l'industrie et se heurte aux tenants d'une même logique. En effet, le choix a été fait de comprendre le problème de la désindustrialisation par le prisme de l'activité économique. Ce texte prévoyait de pénaliser le patron refusant de vendre dans des termes équitables.

Lire la suite...

Halte aux fuites d'eau potable

Les Français viennent d’apprendre grâce au travail de 60 millions de consommateurs, et de la fondation Danielle Mitterrand - France Libertés, que notre réseau de distribution d’eau potable en France est mal entretenu.

On entendra demain les uns dire, qu’en conséquence, il faut augmenter les impôts, que les ménages doivent être mis à contribution. L’aubaine d'une nouvelle mesure d’austérité inespérée ! Les autres, Véolia et consorts, viendront crier famine : renouveler les réseaux, cela coûte bien trop cher pour eux.

Il n’en est rien ! Si les réseaux sont mal entretenus c’est parce que, depuis des années, les collectivités territoriales délèguent leur compétence Eau au privé. Le résultat est celui qui nous apparaît aujourd’hui. Véolia ou Suez n’assument pas le renouvellement nécessaire du réseau. Ils ne sont intéressés que par la rentabilité à court terme. La sécurité, l’écologie, les économies pour les consommateurs, ce n’est pas leur affaire.

Lire la suite...

Gabriel Amard présente le 20 mars à Metz son livre Le Grand trafic néolibéral


Gabriel Amard, candidat du Parti de Gauche aux élections européennes, secrétaire national du PG, sera à Metz ce jeudi 20 mars.

Il présentera à la presse dès 17h45 son nouvel ouvrage le Grand Trafic Néolibéral, à l'étage du café rubis (25 place Saint Louis à Metz). Son dernier opus traite de la place des lobbys dans la construction de l'Europe d'aujourd'hui. Le candidat aux européennes y revient sur les compromissions des élus français, sur leur double langage, et leurs rapports aux groupes de pression et aux lobbys. Enfin, il se fait force de proposition et plaide pour l'interdiction du lobbying économique et industriel.

Lire la suite...

Le Grand trafic néolibéral, le nouveau livre de Gabriel Amard

Cher-e-s lectrices et lecteurs, j’ai grand plaisir depuis Lons à vous annoncer la sortie, le 17 mars 2014, de mon nouveau livre, intitulé Le Grand trafic néolibéral, aux éditions Bruno Leprince. J’y démontre la manière dont est née et fonctionne l’Europe austéritaire. Ce « manuel de désobéissance européenne » fournit une critique sérieuse et documentée de l'influence croissante des lobbys sur les décisions européennes.
 
Durant ces 25 dernières années avant de m’installer dans le Jura, je n’ai eu de cesse de me battre pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Mon combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l'eau, que je raconte dans L'eau n'a pas de prix et La Guerre de l'eau. En 2011, alors président de la communauté d'agglomération Les Lacs de l’Essonne, j'ai animé une équipe de citoyens, de professionnels et d'élus pour  créer une régie publique de l'eau et de l'assainissement, sortant ainsi du système Veolia. Pour avoir été directement confronté à la pression hostile des multinationales, je connais les enjeux relatifs aux trafics d'influence qui s'exercent en marge de la légalité pour capter la décision publique. Suez Environnement aurait ainsi payé 110 000 euros le cabinet de communication Vae Solis corporate pour me démolir et conserver sa position.

Lire la suite...

Soutien inconditionnel à Emmanuel Giboulot, pour que vive l'agriculture biologique.

Communiqué de Gabriel Amard - Candidat PG aux élections Européennes

Une amende de 1000 euros a été requise à l'encontre d'Emmanuel Giboulot, un agriculteur bio de Beaune, qui a refusé de traiter ses ceps de vigne avec un insecticide mortel pour l'écosystème. Le parquet a déclaré ce lundi que le viticulteur avait « commis une infraction pénale. Il n'a pas respecté par choix idéologique l'arrêté préfectoral ».

Lire la suite...

MILITONS