Communiqués

Gabriel Amard à Belfort en soutien aux salariés

Gabriel Amard, tête de liste du Front de Gauche dans l'Est s'est rendu ce mardi 29 avril à l'usine Alstom de Belfort. Il y a lancé la tournée de sa caravane de campagne qui ira au plus proche des difficultés des habitants de la circonscription.

Gabriel Amard a été accueilli par les salariés d'Alstom inquiets pour leurs emplois. Le candidat tête de liste du Front de Gauche dans l'Est en a appelé à une réaction politique plus forte. "Les larmes de Crocodile de Monsieur Montebourg doivent cesser de couler." "Agir ce n'est pas simplement s'émouvoir et gesticuler. Nous avons besoin d'Alstom, c'est un fleuron essentiel de notre économie, une fierté pour ses salariés et pour la France, mais aussi une pièce maîtresse dans la mise en place de la planification écologique qui doit bouleverser notre rapport à l'énergie."
Sur place Gabriel Amard constate à quel point les salariés sont méprisés .

Lire la suite...

Un nouvel incident à Fessenheim: fermons la centrale!

Il ne faut plus tarder. Un incident électrique a causé un dégagement de fumée à la centrale nucléaire de Fessenheim, jeudi 24 avril, dans la zone non nucléaire de la zone 1.

Après la fermeture temporaire de deux réacteurs, c'est le troisième incident en deux semaines sur le site qui aura 40 ans en 2018.

Lire la suite...

Rassemblement néo-nazi à Oltingue : No Pasaran!

Un rassemblement néo-nazi s'est déroulé dans la salle polyvalente de la commune Oltingue dans le Jura alsacien le samedi 19 avril, probablement en commémoration des 125 ans de la naissance d'Adolf Hitler.

Sans incriminer le maire d'Oltingue qui semble avoir été trompé sur la nature du rassemblement, je condamne avec la plus grande fermeté ce regroupement macabre qui ravive la mémoire du déchirement meurtrier de l'Europe, des camps de concentration et d'extermination, de la Shoah, et des génocides des Tziganes et des homosexuels.

Lire la suite...

Nucléaire: il faut fermer Fessenheim !

Depuis hier soir les deux réacteurs de Fessenheim sont à l'arrêt. Le second réacteur s'est arrêté suite à un incident de soupape. C'est le second incident en moins de 10 jours sur le site qui aura 40 ans en 2018.
Cette alerte sans frais nous rappelle qu'il y a urgence. Il faut fermer Fessenheim qui a dépassé sa durée de vie. Pourtant le gouvernement a repoussé la fermeture du site, qu'il avait initialement promis en 2016. Les intérêts financiers du lobby d'Areva et d'EDF continuent hélas de primer sur notre sécurité.

Lire la suite...

C'EST LE  COÛT DES PROFITS QUI COÛTE CHER À L'USAGER DES TRANSPORTS

La preuve par l’exemple.

En 2007, le Conseil Général du Jura devenait propriétaire de l'aéroport de Dole-Tavaux qu'il a ensuite confié en délégation à un groupement composé de Keolis (51%) et de la CCI du Jura (49%).


Cet aéroport est une structure autant inutile et anti-écologique qu'elle est un puits sans fond pour les finances publiques. En effet, souffrant de la concurrence avec l'aéroport voisin de Dijon (50 km) et avec les lignes ferrées à grande vitesse, cet aéroport ne propose qu'un à cinq vols par jours, avec seulement une dizaine de destinations possibles.


Lire la suite...

URGENCES DE MONTBÉLIARD, IL FAUT METTRE FIN À LA CASSE DE L'HOPITAL PUBLIC

Aujourd'hui, jeudi 17 avril, les agents du service des urgences de l'hôpital de Montbéliard étaient en grève. La protestation fait suite à l'annonce par la direction de l'établissement de son projet de supprimer 6 postes. Infirmièr-e-s, ambulancier-e-s et agents d'hygiène sont concerné-e-s. Des suppressions qui menacent directement, selon eux, la sécurité des patient-e-s.

Il s'agit encore une fois d'une conséquence des logiques libérales et de l'austérité qui menacent un service public aussi important que celui de la santé. Combien de personnes sont soignées trop tardivement parce qu'elles n'ont plus d'urgences à proximité ou que ces services sont saturés ? Combien ne vont plus chez le médecin quand ils ou elles sont malades ? Dans combien d'endroits n'est-il plus possible de naître car les maternités ont fermé ?

Lire la suite...

Lons-le-Saunier (Jura) : l'éco-parc sur la « Zone du Rocher » ne doit pas naître !


Il est des projets ridicules qui sont imaginés à la va-vite par des élu-e-s en manque d'acte fort au cours de leur mandat. C'est le cas de l'« éco-parc » prévu par le conseil général du Jura dans la périphérie de Lons-le-Saunier.
C'est ce que je considère être un « grand projet inutile ». Il s'agit de développer sur 27 hectares un centre commercial dont il n'y a pas besoin, pour un coût de 50 millions € d'investissements. Un centre qui éloignera l'activité commerciale et culturelle du centre de Lons-le-Saunier.

Lire la suite...

Non aux projets inutiles de Center-parcs dans le Jura et en Saône-et-Loire. Non à l'artificialisation des sols.

Dans un communiqué du 28 mars 2014, le groupe Pierre&Vacances annonçait officiellement son intention de construire deux center-parcs en Franche-Comté et Bourgogne. L'un doit être construit sur le territoire de la commune de Poligny, dans le Jura, région du Revermont. L’autre doit naitre sur le site de la forêt du Rousset, en Saône-et-Loire, région de Cluny.

Pour l'un comme pour l'autre, ces projets sont des projets inutiles au plan économique et catastrophiques au plan environnemental.

Lire la suite...

MILITONS