Communiqués

Ascometal : Ne laissons pas notre acier financer les retraites américaines.

1900 salariés sont suspendus à la décision du tribunal de commerce de Nanterre. En effet, le groupe AscoMetal a accumulé une dette de plus de 360 millions d'euros, il a donc été placé en redressement judiciaire. Si Ascométal est malade ce n'est que de mauvaise gestion, le groupe est leader des aciers spéciaux pour l'automobile et l'industrie pétrolière. Il est l'un de nos fleurons participant notamment à la construction du TGV, c'est lui qui en apporte les roues.


Le candidat tête de liste du Front de Gauche, Gabriel Amard dans la circonscription Est s'est dit particulièrement vigilant quant à la situation des usines de Custines et d'Hagondange. « La Lorraine a perdu plus de 50 000 emplois industriels en dix ans. Nous ne devons pas laisser faire un nouveau Florange. » Il s'est dit préoccupé part la nature de certaines offres. Selon lui « des fonds de pension américains, s'apprêtent à fondre sur ce génie français, il faut dire stop à la finance et à la spéculation qui cassent nos outils industriels pour se faire de l'argent frais. Notre acier ne payera pas les retraites américaines. »

Lire la suite...

L'esclavage demeure

Le 10 mai est la journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions
 
En ce 10 mai, j'ai une pensée pour les millions de femmes, d'hommes et d'enfants que la France et les autres pays d'Europe ont réduits en esclavage pendant la Traite des Noirs et le commerce triangulaire. Cette exploitation et cet avilissement de l'homme par l'homme a duré plus de quatre siècles. 
 
En ce 10 mai, souvenons nous que la première abolition de l'esclavage fut réalisée par la Révolution. Le Comité de Salut public le 4 février 1794, sous l'impulsion de Robespierre a aboli l'esclavage. Cette décision a mis fin à toutes ségrégations à l'intérieur des assemblées. Célébrons le héro Toussaint Louverture qui chercha à libérer Saint Domingue et à mettre fin à l'exploitation coloniale corollaire politique de l'esclavagisme.

Lire la suite...

Gabriel Amard a participé à la réunion publique "Caméra citoyenne sur le Grand marché transatlantique" à Guebwiller (Haut-Rhin)

"Une majorité alternative avec EELV pour refuser le Grand marché transatlantique est possible"

Le mardi 6 mai à 20h, s'est tenue une caméra citoyenne à Guebwiller, soit une projection vidéos et conférence-débat sur le Grand Marché Transatlantique, à l'invitation du Collectif citoyen et du Parti de Gauche. Sandrine Bélier et Gabriel Amard ont été invités. La première a décliné l'offre, le second était présent.

Après la projection de deux vidéos, l'une sur le Grand marché transatlantique réalisée par la production le 4è singe, la seconde, une interview de Raoul Marc Jennar, spécialiste du GMT et candidat Front de Gauche aux élections européennes, dans la circonscription Sud-Ouest, s'est tenu un débat entre le public et Gabriel Amard sur le projet d'accord de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

Lire la suite...

Un 3 mai pour un nouveau Front Populaire .

Adresse aux député-e-s abstentionnistes de Gauche

 

En vous abstenant vous avez voulu montrer votre refus du plan injuste du premier Ministre Manuel Valls. 40 Milliards d'euros offerts aux entreprises contre 50 milliards pris dans la poche des salariés et des retraités. C'est un tournant sans précédent dans l'histoire de la gauche, jamais de tels reculs sociaux n'avaient été enregistrés, jamais le P S n'avait trahi de la sorte les citoyens et les citoyennes qui lui ont pourtant fait confiance. La transformation d'une partie de l’exécutif en défenseur du libéralisme le plus dur et le plus idéologique désespère nos électeurs et les rend orphelins. Les larmes de Marie-Noëlle Lienemann révèlent l'état de nerfs dans lequel nous sommes tous. Comme vous elle m'ont touché, comme vous je ne peux pas les supporter.

Lire la suite...

Rompre et Refonder l'Europe liste Front de Gauche soutenue par jean-luc Mélenchon

Notre liste "Rompre et Refonder l'Europe liste Front de gauche soutenue par Jean-Luc Mélenchon", rassemble des citoyens et des citoyennes engagés sur les questions sociales, économiques et écologiques. Elle s'est construite autour des valeurs que nous avons en commun, la préservation de notre écosystème, la lutte contre les inégalités, la nécessité de rompre avec l'Europe . Elle coordonne les énergies des organisations de gauche qui travaillent aujourd'hui main dans la main pour construire l'opposition de Gauche et mettre fin à l'austérité imposée par la cogestion des institutions européennes par le PS la droite.

Lire la suite...

Halte aux méthodes du journal le Monde

Réponse à l'article de l'édition du 30 Mars 2014 intitulé "A Belfort, les salariés d'Alstom sont sous le choc".

Le journal Le Monde a débuté un article sur Alstom en faisant référence à l'action du Front de Gauche devant le site de l'entreprise à Belfort, où nous lancions la caravane du FDG mardi 29 Avril.

Avec les militantes et les militants, nous avons rencontré les salarié-e-s d Alstom et une représentante de l'union départementale CGT, comme nos militant-e-s le font chaque jour dans les luttes sociales à travers le pays.

Lire la suite...

Présentation du programme et de la liste à Montigny-lès-Metz le 29 avril

Après une journée riche en luttes aux cotés des salariés d'Alstom à Belfort et dans la vallée de la Fensch pour rencontrer les ouvriers et les syndicalistes déçus de la droite et du PS, Gabriel Amard, tête de liste du Front de Gauche, s'est rendu à Montigny-les-Metz (salle Europa) à 20h pour la présentation de la liste Front de Gauche, Rompre et refonder l'Europe soutenue par Jean-Luc Mélenchon.

Lire la suite...

Alstom : A la tête de GE France Clara Gaymard doit jubiler.

En préférant l'offre de Général Electric à la signification du report pur et simple des négociations de cessions du groupe Alstom, le Conseil d'Administration de la firme démontre l'inefficacité des gesticulations gouvernementales. Il rend aussi manifeste l'appétit de l'argent de ces financiers qui semblent plus fort que la possibilité de construire un avenir national à nos industries.

Lire la suite...

MILITONS