Communiqués

Déclaration du SN du PG

Le Bureau National du Parti de Gauche reviendra plus amplement ce week-end sur les élections européennes et les enseignements à en tirer.  En attendant, voici la première réaction du Secrétariat National après sa réunion de lundi soir.

Le résultat des élections européennes constitue une nouvelle terrible pour notre pays. Pour la première fois depuis la libération, un parti d’extrême droite est en tête dans une élection générale. Certains voudraient relativiser le danger en tablant sur le nombre élevé d’abstention et en considérant qu’il s’agirait plus d’un vote de rejet que d’adhésion. Nous ne partageons pas cette analyse. Bien sûr, le premier parti reste de loin celui des abstentionnistes. Mais dans ce contexte de « révolte civique », le FN dispose aujourd’hui du plus gros contingent d’électeur adhérant à ses thèmes.  Cela donne désormais crédit à l’ambition du FN de prendre un jour le pouvoir dans ce pays.

La nouvelle est d’autant plus alarmante qu’aucune éclaircie ne vient du côté de la « gauche ». Le résultat global des partis qui s’en réclament la renvoie à ses plus bas étiages historiques. Le PS subit ainsi son plus mauvais score de toutes les élections. Certes le FDG est la seule force de gauche à conserver son résultat de 2009 et même à gagner des voix (+ 158 478 en France métropolitaine) mais cela reste sans rapport avec ce qui serait nécessaire. Nous ne bénéficions en effet pas de la dégringolade du PS et d’EELV. En outre nous perdons un député européen en la personne de Jacky Hénin.

Lire la suite...

Gabriel Amard pour la dernière réunion publique de la campagne à Saint-Claude

J'étais à Saint-Claude dans mon département, dans le Jura, pour la dernière réunion publique de la campagne, qui fut une véritable course de vitesse pour imposer nos idées dans le débat public : l'opposition au Grand Marché transatlantique, l'impérative relance économique via la planification écologique et la réindustrialisation, la nécessité de construire un euro solidaire, la rupture avec l'austérité et l'Europe néolibérale pour refondre un projet coopératif, solidaire, écologique et social.

Lire la suite...

Gabriel Amard soutient les salariés de Senerval

Le Front de Gauche et Gabriel Amard, tête de liste FDG aux élections européennes dans l'Est, ont organisé une réunion publique portant sur le combat des salariés de Senerval, le mercredi 21 mai à 19h30 à la salle Magistrale, Cap Europe Appart'hôtel (6 rue de Bitche) à Strasbourg. L'objectif était de donner la parole aux Senerval, salariés dont la lutte est exemplaire, mais qui demeure encore trop méconnue du grand public.

Lire la suite...

Fronts de Gauche sans frontières

Le mardi 20 Mai, la liste Front de Gauche pour l'élection européenne dans la circonscription Est a rassemblé l'Europe sociale et syndicale pour reprendre la main et renverser la table.

Lire la suite...

Ascométal : jugement rendu ce matin.

Je partage le soulagement des salariés après le rendu du jugement dans le dossier Ascometal. Le Tribunal de commerce a fait le choix de l'offre SUPPLISSON qui permettait de garantir les emplois sur les différents sites. Ce choix est, dans le cadre du système, le choix le plus cohérent et le plus respectueux de la nécessité sociale. 

Les repreneurs doivent savoir que nous nous montrerons vigilants, aux côtés des salariés, au moindre manquement aux engagements pris. La sidérurgie est un secteur stratégique, nous la défendrons de toutes nos forces.

Lire la suite...

"Proche, simple et démocratique". Vous êtes sûr Monsieur le Président ?

Danielle Simonnet et moi même, avons été reçus ce jeudi 16 mai à l'Élysée par le président François Hollande dans le cadre de la consultation des partis politiques sur la reforme territoriale.

Nous nous sommes rendus à cette rencontre en bons républicains pensant par là faire entendre notre vision pour l'organisation de la France et avoir des réponses à nos interrogations.

François Hollande nous a accueilli très cordialement comme à son habitude. Sa bonhomie habituelle n'a en rien aidé à nous convaincre.

Après nous avoir fait asseoir dans son bureau le président nous a expliqué son plan pour dynamiter nos institutions. Un poids toujours plus grand sera donné aux intercommunalités, elles se verront transférer compétences et personnels. Est-ce une manœuvre pour réduire encore un peu plus le nombre de fonctionnaires? Les hypers-régions préparées par le ministre Vallini seront les sièges technocratiques d'un pouvoir toujours plus éloigné et toujours plus sourd aux attentes de nos concitoyens.

Lire la suite...

Gabriel Amard à l'Elysée pour contester la réforme territoriale

Vendredi 16 mai à 15 heures, Martin Billard, co-présidente du Parti de Gauche, et moi-même en tant que président de la Gauche par l'Exemple, l'association des élu-e-s du Parti de Gauche et apparenté-e-s, nous rencontrerons le chef de l'Etat pour contester la réforme territoriale, dans le cadre des consultations des partis politiques menées par François Hollande.

Lire la suite...

MILITONS