• Sortie théâtre : Comment liquider un fleuron industriel en cinq actes, mode d’emploi

    Vous ne faites rien ce week-end ? Une petite envie de sortir ? Venez vite voir la nouvelle pièce de théâtre « Comment liquider un fleuron industriel en cinq actes, mode d’emploi ». Signé par un dramaturge prometteur, Emmanuel Macron, la pièce se joue actuellement en France et raconte l’histoire rocambolesque des multiples rachats d’Alstom...

    En savoir plus
  • Trump et les armes nucléaires : le retour d’une course à l’échalote mortifère

    Le 20 octobre 2018, Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI). Il balaie d’un revers de la main l'accord emblématique de la fin de la guerre froide a été signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. En un mot : il relance la course aux armements !...

    En savoir plus
  • En marche arrière avec la République des lobbys

    Après 3 remaniements et le départ de 7 ministres dont 3 ministres d’Etat en 18 mois, l’entrée au gouvernement de l’énarque Emmanuelle Wargon révèle une nouvelle fois les relations malsaines pour notre démocratie, que la Macronie entretient avec les pouvoirs économiques...

    En savoir plus
  • Directive eau potable : le compte n’y est pas

    Mardi 23 octobre avait lieu le vote au Parlement européen sur la refonte de la directive eau potable portant notamment sur la qualité de l’eau. Le déclenchement de ce travail a eu lieu sous la pression des associations et notamment de l’initiative citoyenne européenne Right2Water (droit à l’eau)...

    En savoir plus
  • Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires

    Rencontre avec ICAN, ONG Prix Nobel de la paix 2017 le 26 septembre. Le 26 septembre est la journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires. A la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, Donald Trump a appelé mardi à isoler encore plus l’Iran sur le dossier nucléaire tandis que les négociations avec la Corée du Nord n’avancent pas.

    En savoir plus
  • Gestion des flux migratoires : cynisme à tous les étages

    Septembre 2018, Emmanuel Macron, progressiste européen auto-proclamé, refuse le débarquement de 58 migrant.e.s dont une femme enceinte. A bord de l’Aquarius, ils débarqueront à Malte. En juin 2018, la France avait déjà refusé l’accès aux ports de Corse à l’ONG SOS Méditerranée, au mépris du droit maritime qui prévoit que le port le plus proche se doit d’assumer la responsabilité de l’accueil. Le navire avait alors plus de 600 passagers en détresse à son bord.

    En savoir plus
  • Les lobbys à Bruxelles - Le grand trafic néolibéral

    Un ouvrage de Gabriel Amard, #europeennes2019, Édition 2018 revue et augmentée.

    Sortie nationale le 22 août aux éditions www.graffic.fr, chez votre libraire préféré. 10 euros

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Une proposition du mouvement de " La France insoumise" pourrait ainsi se formuler : "La France insoumise propose que l'accès à l'eau et à l'assainissement de qualité pour toutes et tous soient considérés comme des droits fondamentaux à inscrire dans la constitution de la 6e République. La France insoumise propose un projet de loi sur la gestion publique de l'eau qui sera co-élaboré avec les gestionnaires, les associations citoyennes et d'usagers et les syndicats dans une concertation de l'échelon local à l'échelon national en associant les agences de l'eau. Pas question de nationaliser des installations et des actifs de l'eau et de l'assainissement qui appartiennent déjà aux collectivités. Nous défendrons dans ce processus de rédaction de la loi, une sortie en 5 ans des quelques 10 400 contrats privés de Délégations de Service public (DSP) et nous conforterons avec la Banque Publique d'investissement les 24 000 gestionnaires publics de l'eau et de l'assainissement qui existent déjà.

Nous encouragerons à renouveler le patrimoine de production et de distribution de l'eau afin de réduire rapidement les fuites, le gaspillage et les pollutions par un soutien financier et des prêts à 0%. Nous engagerons une mutation généralisée de l'agriculture en bio avec le soutien des régies de l'eau afin de faire disparaître les intrants et résidus des eaux de surface et souterraines. Comme le permet déjà le code général des collectivités territoriales nous défendrons l'ouverture de conseils d'exploitation des régies publiques aux usagers et à leurs salariés pour élaborer des projets d'accès à l'eau et à l'assainissement en commun et des règles de vie commune autour des champs de captage. Nous sortirons des modèles imposés en matière d'Assainissement Non Collectif. (ANC) qui laissent 12 millions de Français seuls pour régler leur problème en la matière. Puisque nous défendons que l'eau est l'égal de l'air que l'on respire nous proposons que l'accès à l'eau soit gratuit au domicile principal de chaque famille par la suppression des part fixe ou abonnements. Pour les tarifications après compteur nous sommes partisans des tarifications différenciées selon les usages (Professionnels, domestiques, résidences secondaires ou principales, temporaires, secours, conforts, luxes...). L'usage de l'eau dans la cuisine et la salle de bain ne peut pas être accessible dans les mêmes conditions que l'eau qui concoure à un chiffre d'affaire. Ce sera aux instances locales de co-gestion de l'eau dans déterminer les modalités. Fixer des périmètres de protections renforcés autour des champs de captages en concertation avec les communes et les usagers. Lancer un grand programme de phytoépuration pour en finir avec le "tout station d'épuration" qui coûte cher. ( Proposition pour le Projet sur www.jlm2017.fr )

suivez-moi

facebook

instagram

youtube

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher