Communiqués

La cantine est un service public laïque qui doit proposer des repas équilibrés au plan nutritionnel

AddThis Social Bookmark Button

Communiqué de Gabriel Amard, Co-initiateur d'Avenir Citoyen, le Rassemblement de Bourgogne et de Franche-Comté

La suppression des repas de substitution au nom de la laïcité dans les cantines scolaires de Chalon-sur-Saône révèle tout d'abord de l'hypocrisie puis que cette municipalité comme la plupart des municipalités UMP, UDI ou PS vote des subventions abondantes aux structures et établissements confessionnels catholiques. Ce n'est donc pas au nom de la Laïcité mais au nom d'une ségrégation anti-musulmane que cette décision est prise. Il n'y a qu'un pas pour que cette équipe rejoigne le FN.

En matière de restauration scolaire, ce qui compte, c'est que chaque enfant puisse manger à sa faim quelles que soient ses origines, sa religion ou le parler de ses parents. Maintenir et renforcer la restauration scolaire est un enjeu de santé publique à l'heure où trop d'enfants n'ont qu'un repas équilibré par jour, celui de la cantine. La restauration scolaire ne doit plus être une option laissée au bon vouloir des maires mais devenir une compétence obligatoire.

Puisque la Laïcité est évoquée pour motiver sa décision par le maire de Chalon-sur-Saône, nous rappelons que la République laïque signifie qu'elle est liée à l'ensemble des citoyennes et citoyens et pas à la partie de ceux qui croit à tel ou tel dieu. Il s'agit de défendre les droits inaliénables garantis à toutes et tous, la liberté absolue de conscience en même temps que la liberté de croire ou de ne pas croire.

Garantir la laïcité des activités péri-scolaires comme de la restauration, c'est servir des repas équilibrés au plan nutritionnel en permettant une option de repas sans viande.

MILITONS