• CETA : Non aux tribunaux d’arbitrage !

    Mardi 29 janvier, l’avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne, saisie par la Belgique, a rendu son avis sur le tribunal d’arbitrage prévu dans le CETA. L'avis de l'avocat général est souvent suivi par les juges de la Cour, ce qui rend ses prises de position importantes. Il valide totalement et sans réserve le tribunal d’arbitrage. Selon lui, le fait que seul le dédommagement soit prévu est un gage de respect de la souveraineté des Etats, et ce d’autant plus que le tribunal d’arbitrage n’exclut pas le recours à la justice nationale.

    En savoir plus
  • Taxe sur les GAFA : nouveau renoncement de l’Europe libérale

    En décembre dernier, l’Union Européenne a une nouvelle fois loupé une occasion d’instaurer une taxe sur le chiffre d’affaires des GAFAM. Car si les «Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft» et toutes les grandes entreprises informatiques sont très présentes sur le marché européen, elles ne connaissent pas ou si peu l’impôt.

    En savoir plus
  • Sortie théâtre : Comment liquider un fleuron industriel en cinq actes, mode d’emploi

    Vous ne faites rien ce week-end ? Une petite envie de sortir ? Venez vite voir la nouvelle pièce de théâtre « Comment liquider un fleuron industriel en cinq actes, mode d’emploi ». Signé par un dramaturge prometteur, Emmanuel Macron, la pièce se joue actuellement en France et raconte l’histoire rocambolesque des multiples rachats d’Alstom...

    En savoir plus
  • Trump et les armes nucléaires : le retour d’une course à l’échalote mortifère

    Le 20 octobre 2018, Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI). Il balaie d’un revers de la main l'accord emblématique de la fin de la guerre froide a été signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. En un mot : il relance la course aux armements !...

    En savoir plus
  • En marche arrière avec la République des lobbys

    Après 3 remaniements et le départ de 7 ministres dont 3 ministres d’Etat en 18 mois, l’entrée au gouvernement de l’énarque Emmanuelle Wargon révèle une nouvelle fois les relations malsaines pour notre démocratie, que la Macronie entretient avec les pouvoirs économiques...

    En savoir plus
  • Directive eau potable : le compte n’y est pas

    Mardi 23 octobre avait lieu le vote au Parlement européen sur la refonte de la directive eau potable portant notamment sur la qualité de l’eau. Le déclenchement de ce travail a eu lieu sous la pression des associations et notamment de l’initiative citoyenne européenne Right2Water (droit à l’eau)...

    En savoir plus
  • Les lobbys à Bruxelles - Le grand trafic néolibéral

    Un ouvrage de Gabriel Amard, #europeennes2019, Édition 2018 revue et augmentée.

    Sortie nationale le 22 août aux éditions www.graffic.fr, chez votre libraire préféré. 10 euros

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Communiqué de Gabriel Amard, co-initiateur du Rassemblement citoyen Bourgogne-Franche-Comté

Le jeudi 10 septembre, le géant américain des semences, des OGM et des pesticides a été condamné pour la deuxième fois après une condamnation en première instance en 2012 à la cour d’appel de Lyon cette fois-ci, face à l’agriculteur céréalier de Charente Paul François.

L’agriculteur de Bernac avait été intoxiqué en avril 2004 après avoir inhalé des vapeurs du Lasso, herbicide pour maïs, interdit à la vente au Canada (1985), en Belgique (1992), en Grande-Bretagne et en France depuis 2007.

Je me joins évidemment à toutes celles et ceux qui se réjouissent de la victoire de Monsieur Paul François, qui intervient dix ans après sa plainte. Mais si Monsanto a perdu une bataille, le modèle de l’agro-business et des multinationales agro-alimentaires et des semenciers géants n’ont pas du tout perdu la guerre.

Il est pourtant vital pour les agriculteurs, pour l’environnement, pour les consommateurs de changer de modèle agricole : le modèle productiviste de nos grands-parents soutenu par l’Etat et la Politique agricole commune de la feu Communauté économique européenne, où il fallait tout industrialiser, tout « moderniser » n’est plus à l’ordre du jour.

L’agriculture française pour survivre doit changer de modèle. Elle doit abandonner la concentration à outrance des exploitations, synonymes de sur-mécanisation, d’utilisation massive de produits phytosanitaires dangereux pour l’environnement et la santé, de mépris de la souffrance animale et de la régénération des sols, synonymes aussi de souffrance au travail des exploitants et de licenciements des ouvriers agricoles.

L’agriculture de demain est paysanne, locale, biologique, et fortement pourvoyeuse en emplois. Elle doit se centrer sur la qualité et non sur la quantité, en développant le bio partout où c’est possible. Elle doit d’abord alimenter les circuits-courts (et non en priorité les marchés à l’exportation) pour nourrir les populations locales afin de réduire l’empreinte carbone des aliments et pour contourner la grande distribution qui ne respecte pas les accords de fixation des prix. Les aides de la PAC doivent d’abord être distribuées aux petites exploitations, à celles en bio et en transition, au lieu de favoriser les grandes entreprises agricoles.

suivez-moi

facebook

instagram

youtube

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher