• Le Ceta a un an : un an de trop

    L'accord de libre échange entre l'UE et le Canada a un an. Seulement 12 pays sur les 28 (27 sans le Royaume-Uni) ont ratifié l'accord. La France ne l'a pas encore signé. Pourtant, l'accord est en vigueur. Il est entré en application provisoire le 21 septembre 2017. C'est l'entourloupe qu'a trouvé la Commission pour imposer un projet que les peuples, et de nombreux représentants de leur pays ne veulent pas. Cette application provisoire est en soi un scandale démocratique...

    En savoir plus
  • Des coupes, des coupes encore et encore !

    Des coupes dans l’éducation et la santé pour financer les premiers de cordées ! A la fin c’est toujours le peuple qui porte les nobles sur ses épaules. Deux grandes annonces cette semaine ! Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a décidé de supprimer 1800 postes de fonctionnaires. Les services du ministère de l’Education nationale prévoient pourtant une hausse de 26 000 élèves en 2018 et de 40 000 élèves chaque année entre 2019 et 2021...

    En savoir plus
  • Les lobbys à Bruxelles - Le grand trafic néolibéral

    Un ouvrage de Gabriel Amard, #europeennes2019, Édition 2018 revue et augmentée.

    Sortie nationale le 22 août aux éditions www.graffic.fr, chez votre libraire préféré. 10 euros

    En savoir plus
  • Le droit à l'eau, un combat politique quotidien

    Je participe à l'organisation de la votation citoyenne organisée par la France insoumise dans la métropole de Toulouse pour passer en régie publique de l'eau. Au-delà de l'opportunité de la fin de la délégation de service public à Toulouse (dont voici les arguments), je souhaite partager avec vous ma philosophie sur la question.

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Communiqué de Gabriel Amard, co-initiateur du Rassemblement citoyen Bourgogne-Franche-Comté

La perte cet été de 1,6 équivalent temps plein et dans l’attente de la prise de fonction du nouveau directeur le 5 octobre prochain, les personnels du Centre culturel communautaire des Cordeliers ne peuvent plus assurer normalement la qualité du service public.

L'accueil du public n'est que la part visible des tâches qui incombent aux personnels de médiathèque : la préparation des collections, des manifestations culturelles occupe une place importante de leur temps de travail. Or monsieur Pélissard et l'ECLA semblent l’ignorer. Pire, ils ont l’air de faire exprès de ne pas l’entendre.

Les agents du Centre culturel ont besoin en urgence de recrutement, et de remplacer deux collègues, ce avant même l’arrivée du nouveau directeur.

En conséquence de ce manque de personnel, l’ouverture de la Médiathèque le Dimanche n’est pas tenable. Ce travail supplémentaire, que les agents ne remettent pas en cause, doit être reconnu de la part de la communauté d’Agglomération.

Cette reconnaissance passe par la stabilisation des personnels contractuels (1 sur 3) et une revalorisation salariale pour le travail du dimanche, demandée par les grévistes et la CGT. En effet, les compensations sont aujourd’hui dérisoires.
Ce sont deux revendications légitimes, que nous soutenons pleinement.

Pour toutes ces raisons, nous partageons pleinement les inquiétudes et les revendiquons des personnels en grève, soutenus par la CGT et demandons à monsieur Jacques Pélissard de prendre toutes les dispositions nécessaires pour régler ce conflit social.

En outre, nous appelons les citoyen-ne-s à ne pas hésiter à faire parvenir un message de soutien aux agents du Centre culturel. Nous pouvons le faire à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

suivez-moi

facebook

instagram

youtube

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher