• Le Ceta a un an : un an de trop

    L'accord de libre échange entre l'UE et le Canada a un an. Seulement 12 pays sur les 28 (27 sans le Royaume-Uni) ont ratifié l'accord. La France ne l'a pas encore signé. Pourtant, l'accord est en vigueur. Il est entré en application provisoire le 21 septembre 2017. C'est l'entourloupe qu'a trouvé la Commission pour imposer un projet que les peuples, et de nombreux représentants de leur pays ne veulent pas. Cette application provisoire est en soi un scandale démocratique...

    En savoir plus
  • Des coupes, des coupes encore et encore !

    Des coupes dans l’éducation et la santé pour financer les premiers de cordées ! A la fin c’est toujours le peuple qui porte les nobles sur ses épaules. Deux grandes annonces cette semaine ! Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a décidé de supprimer 1800 postes de fonctionnaires. Les services du ministère de l’Education nationale prévoient pourtant une hausse de 26 000 élèves en 2018 et de 40 000 élèves chaque année entre 2019 et 2021...

    En savoir plus
  • Les lobbys à Bruxelles - Le grand trafic néolibéral

    Un ouvrage de Gabriel Amard, #europeennes2019, Édition 2018 revue et augmentée.

    Sortie nationale le 22 août aux éditions www.graffic.fr, chez votre libraire préféré. 10 euros

    En savoir plus
  • Le droit à l'eau, un combat politique quotidien

    Je participe à l'organisation de la votation citoyenne organisée par la France insoumise dans la métropole de Toulouse pour passer en régie publique de l'eau. Au-delà de l'opportunité de la fin de la délégation de service public à Toulouse (dont voici les arguments), je souhaite partager avec vous ma philosophie sur la question.

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Les maires, pour la plupart qui se disent « républicains », réalisent partout dans le pays une attaque en règle contre les Maisons de la Jeunesse et de la Culture, les associations culturelles, et les festivals. Arguant de la baisse sans précédent des dotations de l’Etat décidées par le gouvernement social-libéral de Messieurs Hollande et Valls, les élu-e-s « Les Républicains » suppriment partout en France les subventions aux MJC, aux associations culturelles, annulent des festivals. A Lons-le-Saunier (Jura), dans ma ville, la MJC a été contrainte de fermer l’année dernière. A Chilly-Mazarin (Essonne), la MJC a été condamnée, à Savigny-sur-Orge (Essonne) elle se bat pour sa survie. A Chambéry (Savoie), Aubagne (Bouches-du-Rhône) et Pont-de-Chéruy (Isère), les MJC sont en danger. Sur la carte de France de suppression des festivals, de nouvelles villes se rajoutent chaque semaine.

La réalité de la situation est une alliance de la caste politique contre le peuple. Le gouvernement PS pratique l’austérité au niveau national, tandis que la droite, qui a pris de nombreuses villes en 2014, pratique une austérité plus virulente encore au niveau local. Cette alliance est idéologique et se fonde sur des choix tactiques douteux. L’éducation populaire et la culture sont attaquées, cassées, brimées. Pour quelle raison ? Les structures d’éducation populaire forment des esprits critiques, forment des citoyens attachées au lien social et à la solidarité, à la démocratie, à la culture pour tous. L’objectif est donc de casser les reins à toutes ces associations qui forment des esprits libres pour empêcher l’émergence d’une vague citoyenne et populaire qui renverse la caste et s’oppose à l’austérité.

Mais déjà partout dans le pays, des collectifs citoyens se constituent pour lutter contre ces coupes franches dans les budgets et ces attaques contre l’éducation populaire. Formés de citoyens sans aucune appartenance et de militants politiques, syndicaux, associatifs, souvent issus de l’éducation populaire, ces collectifs - conscients des dérives de notre société - s’engagent dans la défense de l’éducation populaire, de leur MJC, de leurs associations. Ils développent ainsi le sens civique à leurs membres et irriguent dans la population l’esprit de résistance.

Dans nombre d’entre eux, les militants du Parti de Gauche sont présents et mettent à disposition leur expérience au service de ces collectifs et des rassemblements citoyens. Le Parti de Gauche apporte tout son soutien à ces résistances locales.

suivez-moi

facebook

instagram

youtube

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher