Communiqués

MJC en danger, éducation populaire attaquée !

AddThis Social Bookmark Button

Les maires, pour la plupart qui se disent « républicains », réalisent partout dans le pays une attaque en règle contre les Maisons de la Jeunesse et de la Culture, les associations culturelles, et les festivals. Arguant de la baisse sans précédent des dotations de l’Etat décidées par le gouvernement social-libéral de Messieurs Hollande et Valls, les élu-e-s « Les Républicains » suppriment partout en France les subventions aux MJC, aux associations culturelles, annulent des festivals. A Lons-le-Saunier (Jura), dans ma ville, la MJC a été contrainte de fermer l’année dernière. A Chilly-Mazarin (Essonne), la MJC a été condamnée, à Savigny-sur-Orge (Essonne) elle se bat pour sa survie. A Chambéry (Savoie), Aubagne (Bouches-du-Rhône) et Pont-de-Chéruy (Isère), les MJC sont en danger. Sur la carte de France de suppression des festivals, de nouvelles villes se rajoutent chaque semaine.

La réalité de la situation est une alliance de la caste politique contre le peuple. Le gouvernement PS pratique l’austérité au niveau national, tandis que la droite, qui a pris de nombreuses villes en 2014, pratique une austérité plus virulente encore au niveau local. Cette alliance est idéologique et se fonde sur des choix tactiques douteux. L’éducation populaire et la culture sont attaquées, cassées, brimées. Pour quelle raison ? Les structures d’éducation populaire forment des esprits critiques, forment des citoyens attachées au lien social et à la solidarité, à la démocratie, à la culture pour tous. L’objectif est donc de casser les reins à toutes ces associations qui forment des esprits libres pour empêcher l’émergence d’une vague citoyenne et populaire qui renverse la caste et s’oppose à l’austérité.

Mais déjà partout dans le pays, des collectifs citoyens se constituent pour lutter contre ces coupes franches dans les budgets et ces attaques contre l’éducation populaire. Formés de citoyens sans aucune appartenance et de militants politiques, syndicaux, associatifs, souvent issus de l’éducation populaire, ces collectifs - conscients des dérives de notre société - s’engagent dans la défense de l’éducation populaire, de leur MJC, de leurs associations. Ils développent ainsi le sens civique à leurs membres et irriguent dans la population l’esprit de résistance.

Dans nombre d’entre eux, les militants du Parti de Gauche sont présents et mettent à disposition leur expérience au service de ces collectifs et des rassemblements citoyens. Le Parti de Gauche apporte tout son soutien à ces résistances locales.

MILITONS