• Le droit à l'eau, un combat politique quotidien

    Je participe à l'organisation de la votation citoyenne organisée par la France insoumise dans la métropole de Toulouse pour passer en régie publique de l'eau. Au-delà de l'opportunité de la fin de la délégation de service public à Toulouse (dont voici les arguments), je souhaite partager avec vous ma philosophie sur la question.

    En savoir plus
  • Signez la pétition "STOP à la répression à Bure"

    Les militant.e.s écologistes ne sont pas des criminel.le.s ! Le mercredi 20 juin, plusieurs perquisitions se sont tenues aux domiciles d’opposant.e.s au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo, ainsi qu’à la Maison de la Résistance de Bure. Au moins 10 militant.e.s dont l’avocat en droit de l’environnement Etienne Ambroselli qui défend les opposant.e.s au projet, ont été interpellé.e.s.

    En savoir plus
  • 16 juin : Bure s'invite à Bar

    Celles et ceux qui lisent mon blog savent que depuis plusieurs années je soutiens les opposant.e.s au projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure. En effet, je me suis exprimé à plusieurs reprises pour défendre la légitimité et la valeur de leur expertise citoyenne, pour valoriser les formes nouvelles de mobilisation politique qui s'y développaient, pour s'opposer aux grands projets inutiles, a fortiori quand ceux-ci sont radioactifs !

    En savoir plus
  • Mark Zuckerberg, sacré lobbyiste !

    C’est rare quand Mark Zuckerberg troque son tee-shirt gris pour un costume cravate. Alors quand ça arrive, on se dit que ça doit être pour les grandes occasions. C’était le 10 avril 2018 pour son audition au Sénat, suite au scandale Cambridge Analytica. L’entreprise, au service du candidat Donald Trump, aurait aspiré les données personnelles près de cent millions d’utilisateurs de Facebook (à son insu) pour ensuite influencer leur vote...

    En savoir plus
  • La Commission concocte en douce un budget pour les 7 prochaines années !

    Le 2 mai dernier, la Commission européenne a publié les documents du « cadre financier pluriannuel » pour les années 2021 à 2027, c’est à dire un budget sur 7 ans...

    En savoir plus
  • Débusquons les Lobbys ?

    Ils s’insinuent dans nos assiettes, dans nos robinets, dans nos trajets, dans l’atmosphère. Ils forcent l’entrée de nos écoles, de nos gares, de nos hôpitaux. Ils tirent les ficelles de dirigeants au mieux complaisant pour leur permettre de répandre leur camelote dans toute l’Europe : glyphosates et pesticides, travail au rabais et autres casses sociales, réseau ferroviaire dépecé et autres privatisations de nos biens communs...

    En savoir plus
  • Les lobbys en Europe - Le grand trafic néolibéral

    Gabriel Amard a lutté pendant 25 ans, pour sortir les lobbys et la finance de la vie communale. Son combat le plus emblématique est sans nul doute celui contre les multinationales de l’eau, qu’il raconte dans La Guerre de l’eau, et L’eau n’a pas de prix. Pour toutes ses actions en faveur des biens communs du vivant, il s’est vu remettre un passeport de citoyenneté universelle à la Maison de l’UNESCO en mai 2013.

    En savoir plus
au fil de l'actualité

Antoine Waechter est-il d'extrême droite ? C'est la question que l'on peut légitimement se poser quand on lit l'interview que le candidat écologiste aux élections européennes dans la circonscription Est a donnée en octobre 2013 au Journal Minute.

 

Dans son entretien avec le journal d'extrême droite, le numéro 2 sur la liste d'EELV critique ouvertement les militants et les dirigeants d'Europe Ecologie-Les Verts, qu'il s'agisse de Dominique Voynet, de Noël Mamère ou de Daniel Cohn-Bendit.

Antoine Waechter attaque même frontalement EELV en estimant que « chez les  Verts, il y a une culture d’extrême gauche qui refuse tout leader qui serait capable d’imposer une unité, de fixer une ligne de conduite. » Selon lui, la majorité d'extrême gauche domine le parti, ce qui est source d'échec. « Avec les écologistes d’extrême gauche, c’est effectivement toujours plus compliqué (...) dans les régions où ils sont majoritaires, le dialogue devient rapidement plus tendu, plus électrique, voire impossible. » dit-il en parlant des fédérations écologistes.

Sa connivence avec le journaliste d'extrême droite ne s'arrête pas là ! Le candidat EELV aux européennes dans l'Est estime que « chez les Verts, c’est une règle : celui qui réussit ou peut réussir doit être dégommé ! »

Le chantre de la ligne ni gauche, ni droite semble plus proche de l'extrême droite que jamais. Déjà en 1999, le journal Libération évoquait des supposé liens avec «  l'association Nouvelle écologie et son chef, Laurent Ozon, évoluant dans la mouvance de la «Nouvelle droite» d'Alain de Benoist. »

Sur la toile, on trouve les médias nationalistes et d'extrême droite relayer les idées de M. Waechter. Et dans L'Humanité, l'historien Nicolas Lebourg, spécialiste de l’extrême droite et du fascisme à l’université de Perpignan, affirme que « Fouéré [théoricien des idées nationalistes bretonnes ] était lu au premier degré par Antoine Waechter, ex-candidat à la présidentielle des Verts ».

Il est scandaleux et inacceptable que Europe Ecologie-Les Verts accepte dans sa liste aux élections européennes un homme qui se lie avec l'extrême droite, et qui donne des interviews dans le journal qui a comparé Christiane Taubira à un singe !

Je demande solennellement aux instances fédérales d'EELV et à Sandrine bélier, tête de liste écologiste aux élections européennes dans la circonscription Est, de s'expliquer sans plus attendre et de retirer immédiatement la présence d'Antoine Waechter de sa liste.

Gabriel Amard, tête de liste Front de Gauche, aux élections européennes dans la circonscription Est

suivez-moi

facebook

instagram

Canal Fi

Canal Fi est une « télé » insoumise qui diffuse en ligne des productions vidéo de la France insoumise, de personnalités de ce mouvement et de youtubeurs et youtubeuses.

boîte à outils

Agenda

Vidéos

Faites la loi vous mêmes

Audios

Téléchargements

Liens amis

Publications

Rechercher